Claudio Monteverdi – Madrigal Livre V – Questi vaghi concenti

Pour bien commencer la semaine, quoi de mieux que du grand baroque? :-)
Le livre V de Madrigaux de Monteverdi composé au tout début du XVIIème siècle est un bel exemple du changement de style qui caractérise la fin de la Renaissance et le début de l’ère baroque. Plus de 400 plus tard, il n’est pas évident de réaliser qu’à l’époque, cette oeuvre était moderne, et considérée par beaucoup comme ne respectant pas les standards de l’époque.

Les madrigaux était censée être une forme polyphonique vocale non accompagnée d’instruments. Monteverdi (qui avait une belle moustache) intègre en 1605 la basse continue dans ses madrigaux, puis la participation instrumentale. Beaucoup plus tard il publie un livre de Madrigali guerrieri et amorosi, exemple de madrigal baroque de musique concertante. Ayant épuisé toutes les ressources du madrigal polyphonique, Monteverdi l’engage dans la voie de la monodie accompagnée, la déclamation lyrique débouchant sur l’opéra et la cantate, qui vous est sans doute plus familier! Bonne écoute!

Josquin des Prés – Missa L’homme armé sexti toni – Agnus dei

Josquin des PrésPetit plongeon dans la Renaissance, que nous n’explorons encore que trop peu sur lamusiqueclassique.com! Et pourtant, il y a de quoi y trouver quelques chefs-d’oeuvre… Comme par exemple cette messe de Josquin des Prés (1440-1521, l’un des plus grands compositeurs de cette époque avec Palestrina, notamment), laquelle porte l’étrange nom de « L’homme armé sexti toni »… En fait, « l’homme armé » était un des gros tubes de la Renaissance, et beaucoup de compositeurs de l’époque ont utilisé l’air de cette musique populaire dans leurs messes! Josquin des Prés a ainsi composé deux messes « L’homme armé », et ceci est un extrait de la deuxième, la moins connue. J’espère que vous sortirez apaisé après avoir écouté cet Agnus Dei…