Edvard Grieg – Peer Gynt – Mort d’Aase

GriegRetour à Peer Gynt ce soir, avec cette très belle et triste musique, correspondant à la mort d’Aase – Aase étant la mère de Peer Gynt. On pourrait proposer une interprétation comme suit : dans la première partie, la douleur, qui va crescendo, puis dans la seconde, la résignation… qui se termine finalement par une note d’espoir, inattendue…

Edvard Grieg – Peer Gynt – Danse d’Anitra

Au point où nous en sommes, Peer Gynt ne doit plus vous être inconnu… mais avez vous bien dégoté toutes les pépites de cet ensemble musical génial, né de la plume de Grieg? La « Danse d’Anitra », par exemple, est beaucoup moins connue que des morceaux tels « Au Matin », « Dans l’Antre du Roi de la Montagne »… mais sa qualité n’a rien à envier à ceux-ci.

Grieg pastiche ici le style des danses orientales, enveloppées traditionnellement d’un aspect mystérieux et malicieux, incarné par les charmantes et sensuelles danseuses légèrement vêtues. Dans l’histoire de Peer Gynt, cette danse intervient à un moment précis : à la mort de sa mère Ase, Peer Gynt quitte la Norvège puis fait fortune au Maroc, avant de sombrer dans la débauche et de courir vers sa ruine. Errant sur les mers, il parvient en Arabie Saoudite où il est séduit par Anitra, belle et mystérieuse demoiselle, qui finit par lui voler tous ses biens. Du fait de la teneur très érotique de cette musique, couplée avec les déhanchés gracieux d’Anitra, on devine que Peer a sûrement eu bien du mal à lui résister…

Bonne écoute et bon week-end !

Au tour d’Epica de reprendre « Dans l’antre du roi de la montagne »!

Après Apocalyptica, voici de nouveau un groupe de Metal, néerlandais cette fois-ci, et répondant au modeste nom de Epica, qui s’aventure dans une reprise du chef d’oeuvre d’Edvard Grieg

Un peu plus fidèle qu’Apocalyptica, plein de feu et de virtuosité, de nouveau, les fans de Metal vont être servis!

Edvard Grieg – Peer Gynt – Au matin

Edvard GriegC’est le troisième extrait de Peer Gynt (pièce de théâtre accompagnée par la musique de Grieg) que nous vous proposons de découvrir sur lamusiqueclassique.com, après l’énergique Dans l’antre du roi de la montagne, et la très belle Chanson de Solveig. Aujourd’hui, il s’agit du prélude du quatrième acte, intitulé « Au Matin ». Matin très calme, comme vous allez l’entendre… Fermez les yeux, et détendez-vous…

Edvard Grieg – Peer Gynt – Chanson de Solveig

Edvard GriegLa chanson de Solveig se trouve à la fin du quatrième acte de la pièce de théâtre Peer Gynt, écrite par Henrik Ibsen et mise en musique par Edvard Grieg (deux Norvégiens). Nous vous avions déjà fait découvrir un extrait assez dynamique de cet opéra (Dans l’antre du roi de la montagne), mais celui d’aujourd’hui est plus calme, puisqu’il s’agit d’une chanson d’amour, dans laquelle Solveig chante qu’elle attendra Peer Gynt (son promis, anti-héros très ingrat, qui la délaisse pour découvrir le vaste monde) tous les jours de sa vie, jusqu’à son retour.

Nous vous proposons deux versions: la version originale, tirée de l’opéra, interprétée par Sissel, célèbre cantatrice norvégienne; puis la version orchestrale (tirée de la suite N°2 Op.55, sélection de morceaux composés pour la pièce de théâtre, et réarrangés pour orchestre)

Edvard Grieg – Peer Gynt – Dans l’antre du roi de la montagne

Peer Gynt est une pièce de théâtre du norvégien Henrik Ibsen, qu’accompagne la musique d’Evard Grieg (1843-1907), compositeur connu pour son amour de la Norvège. A ce moment de la pièce, le héros Peer Gynt se retrouve enfermé dans un monde peuplé de gnomes, trolls et autres démons… dont il parviendra finalement à s’enfuir, comme le suggère la fin du morceau, où l’on peut imaginer une lutte finale victorieuse.

Ce passage, très visuel, est l’un des plus connus de Peer Gynt; les amateurs de cinéma pourront  reconnaître l’air que sifflote continuellement M dans le film M le maudit de Fritz Lang… L’interprétation est ici du Berliner Philarmoniker, dirigé par Neeme Järvi.