Piotr Illitch Tchaikovski – Sérénade de Don Juan

Habituellement, les chansons classiques , à l’instar des lieder, sont de facture plutôt calme, très élégiaque, voire parfois lénifiante. A en voir le nombre de lieder tristes que nous vous avons déjà présentés, il faut bien croire que cela rencontre son public ! Mais lorsque l’on tombe sur un chant tel que celui-ci, beaucoup plus énergique, fougueux, endiablé, on ne dit pas non. Il s’agit de la « Sérénade de Don Juan » que Tchaikovski a composée en hommage au Don Giovanni de Mozart, un opéra qu’il admirait. Dès les premières notes, on ressent toute la flamme et l’ardeur propres au mythe et à la figure de ce légendaire séducteur. La tonalité et le thème introducteur ne sont pas sans rappeler ceux des danses orientales, un peu comme dans la « Danse d’Anitra » du Peer Gynt où Grieg pastiche le style à merveille.

Bien que le mythe donjuanesque est originaire d’Europe Occidentale (Tirso de Molina, le premier à en faire une pièce de théâtre, était espagnol), le traitement ici est 100% russe : le texte est de Tolstoï, l’harmonie rappelle étrangement les chansons d’Aliabiev (cf. Le Rossignol) et le chanteur, Dmitri Hvorostovsky, est connu pour ses interprétations d’oeuvres typiquement russes. Fixez bien son regard, qui dans la vidéo est bien adapté au côté ténébreux du morceau !

Voilà donc un petit quelque chose qui vous sensibilisera davantage à la « russitude », telle que la décrit notre ami Pavel Alexandre Persikov ;)

Piotr Ilitch Tchaikovski – Casse-Noisette – Valse des flocons de neige

Quoi de mieux que la valse des flocons de neige pour accompagner cette journée glacée qui nous attend ? Voilà une pièce très riche et originale de Tchaikovski (vous vous étonnerez sûrement d’entendre des voix dans une valse !). Elle évoque l’univers magique de la ville éclairée qui se couvre lentement d’un drap de neige.

Bon lundi !

Piotr Illitch Tchaikovski – Lac des Cygnes – Danse des Coupes : Tempo di polacca

C’est le dernier jour de l’année ! Ce soir, nous déchirerons la dernière page de notre almanach 2012 et en profiterons pour déboucher une petite bouteille de champagne pour fêter ça entre amis, jusqu’au compte à rebours final… Nous avons bien sûr pensé à vous, en vous proposant une musique qui vous mettra à coup sûr dans l’ambiance !

Cette « Danse des Coupes » est issue du fameux Lac des Cygnes dont nous vous avons pas mal parlé depuis les débuts de ce site et vous avez dû vous rendre compte que ce célèbre ballet regorge de nombreuses pépites. Un peu comme ce morceau, joué à l’Acte I, à l’occasion de la fête où Siegfried est censé choisir une épouse – qu’il ne trouvera pas, il tombera comme vous le savez sous le charme de la douce Odette… Lorsque le morceau est joué en représentation, les danseurs se munissent de coupes à vin et se mettent par deux pour trinquer, comme ce que vous ferez plus tard dans la soirée :D ! Le « Tempo di polacca », c’est-à-dire le tempo à la polonaise, aide beaucoup à vivifier l’ensemble et les auditeurs ont la mine réjouie après cela (en tout cas c’est la première impression que j’ai eue la première fois que j’ai écouté ce morceau !). Les amateurs de Tchaikovski noteront une ressemblance avec le final de sa 4e Symphonie dont nous vous piperons un mot bientôt.

Comme c’est le 31, deux vidéos à la clef : la première, une version orchestrale, et la seconde une représentation de l’Acte I (mis en scène par Noureev à l’Opéra national de Vienne en 1966) , où cette danse peut être vue à partir de 23:15 environ.

La Rédaction vous souhaite à toutes et à tous un agréable Réveillon et vous dit – running joke :P – à l’année prochaine !


Série des Divertissements 4/4 – Piotr Ilitch Tchaïkovski – Casse-noisette – Danse russe (Trépak)

Quatrième et dernière danse de notre série des Divertissements : Trépak ou Danse russe. Tchaïkovski s’inspire ici de mélodies populaires ukrainiennes, et met en scène des danses traditionnelles russes parfois spectaculaires, comme vous le voyez sur la deuxième vidéo. Cette danse est aujourd’hui  une des plus connues du ballet avec la Valse des fleurs et la danse de la fée Dragée.

Toutes ces danses doivent également leur popularité à Disney, qui a énormément puisé dans Casse-noisette pour Fantasia (1940). Les danses arabe, chinoise et russe qui viennent de vous être présentées y sont reprises, ainsi que la Valse des fleurs, la danse de la fée Dragée et la danse des Mirlitons. Son neveu Roy Edward Disney n’utilise pas du tout Tchaïkovski dans Fantasia 2000, le second volet de la série voulu par Walt.

Si vous voulez entendre une musique de qualité, regardez la première vidéo. J’ai rajouté la deuxième pour la performance spectaculaire effectuée par les danseurs. Enjoy !

Série des Divertissements 3/4 – Piotr Ilitch Tchaïkovski – Casse-noisette –Danse chinoise (Thé)

Après le chocolat et le café, c’est au tour du thé ce soir, thé chinois, naturellement! Un thé léger et raffiné, à l’image de la musique que nous sert Tchaikovski ce soir… à moins que ce ne soit l’inverse!

Pour replacer cette série dans son contexte, Clara, la petite héroïne de l’histoire, se retrouve le soir de Noël dans un monde enchanté, accompagnée de son casse-noisette transformé en prince… Et dans ce monde de rêve, la fée Dragée fait apparaître une table pleine de gourmandises, dont du chocolat, du café et du thé…
Bonne soirée à tous!

Série des Divertissements 2/4 – Piotr Ilitch Tchaïkovski – Casse-noisette – Danse arabe (café)

Nous poursuivons notre série en Orient avec cette danse lente, berçante, et qui m’ évoque les charmeurs de serpents d’Afrique du Nord. La chorégraphie se détache totalement du reste du ballet, les corps des danseurs rappelant sans cesse des formes géométriques. Là où les danseuses occidentales ne jurent que par la courbe et les lignes droites, on note ici l’omniprésence d’angles que forme le couple.

Bonne écoute !

Série des Divertissements 1/4 – Piotr Ilitch Tchaïkovski – Casse-noisette – Danse espagnole (chocolat)

Début de la série des divertissements en quatre parties aujourd’hui ! La série des divertissements est une partie célèbre du troisième tableau de Casse-noisette. Nous vous avions déjà présenté la danse des mirlitons, qui fait suite aux quatre premières danses de la série des divertissements du ballet. Celles-ci se réfèrent à des pays ou zones géographiques (ainsi qu’à leurs produits typiques pour les trois premières).

1ère danse aujourd’hui : la danse espagnole (chocolat). À 0’34, on voit apparaître un  accompagnement typique des ballets de Tchaïkovski, suivi très vite de cuivres aux accents espagnols. Après 1’06, place aux violons romantiques sur un air typique de Piotr, à noter tout de même le claquement des castagnettes sur les deuxième et troisième temps.

A noter également les robes des ballerines couleur chocolat, comme pour rappeler le titre de cette danse. Bonne écoute et à demain pour la danse arabe (café) !