Camille Saint-Saëns – Introduction & Rondo Capriccioso

Camille Saint-SaënsVoici l’une des oeuvres les plus populaires de Saint-Saëns, dont l’écoute donnera aux travailleurs le coup de fouet nécessaire pour mener à bien la tâche qui les occupe encore à cette heure tardive! L’oeuvre a été dédiée à Pablo de Sarasate, violoniste virtuose et compositeur espagnol que nous vous avions déjà présenté. Et virtuose, il faut l’être pour exécuter cette pièce, vous allez l’entendre! Itzhak Perlman ne s’en sort pas si mal… Si le morceau ne vous dit rien, attendez 1:40, c’est à ce moment qu’arrive le thème le plus connu.

Camille Saint-Saëns – Symphonie N°3 – 2° mouvement

Camille Saint-SaënsAttention, voici un morceau qui vous en mettra plein les oreilles! Et pour cause, en plus d’un orchestre symphonique, Camille Saint-Saëns a rajouté deux pianos et un orgue! Voici donc l’allegro final de la symphonie dite « avec orgue » de Saint-Saëns – un certain caractère triomphal se dégage de ce morceau, qui se termine dans une véritable apothéose… Et si l’orgue puissant vous plaît, retournez tout de suite réécouter la suite gothique de Léon Boëllmann, que vous devriez apprécier!

Camille Saint-Saëns – Tarentelle pour flûte, clarinette et piano op.6

Il serait temps de vous parler de la tarentelle, célèbre danse originaire du Sud de l’Italie, connue pour son tempo très dynamique, aux mélodies joyeuses et entraînantes, qu’on jouait lors de cérémonies visant à guérir les gens de la morsure d’une grosse araignée, la fameuse tarentule…

Bien qu’on émette toutes nos réserves sur les qualités thérapeutiques de ces déhanchements, on ne saurait mettre en doute la bonne humeur qu’un tel morceau pourra vous transmettre ! Avec Saint-Saëns, en plus, qui a eu la bonne idée de marier piano, clarinette et flûte, voilà de quoi illuminer durablement votre soirée !

Camille Saint-Saëns – Concerto pour piano N°1 – 3° mouvement

Camille Saint-SaënsDécouvrons ce soir le premier des 5 concertos pour piano du compositeur romantique français Camille Saint-Saëns (1835-1921), avec le troisième et dernier mouvement « Allegro con fuoco ». Un mouvement effectivement très animé, et ce dès son commencement. On a ensuite le droit à un petit passage un peu plus lyrique (qui commence à 3:10 ici), avant de terminer avec une musique plus dans le ton de l’ouverture,dans un genre « glorieux », avec un petit écho au thème principal sur la toute fin (6:18). Bonne écoute, et bonne fin de week-end à tous!

Camille Saint-Saëns – le Carnaval des animaux – Poules et Coqs

Camille Saint-SaënsNon ce n’est pas un article hors-jeu! Mais il s’agit quand même d’une espèce de plaisanterie…

Aujourd’hui, continuons la découverte du Carnaval des animaux. Après le lion, le cygne et l’aquarium, Saint-Saëns continue d’amuser la galerie avec un travail musicozoologique édifiant sur la basse-cour.

Dans l’histoire de la musique classique, rares sont les morceaux à ce point imitatif. On pense quand même bien sûr au duo des chats de Rossini

Ce morceau intervient juste après le passage du lion. On y sent la tension du poulailler, cela devrait vous tirer un sourire :)

Camille Saint-Saëns – Le Carnaval des Animaux – Introduction et Marche Royale du Lion

lionCamille Saint-Saëns est, à n’en pas douter, un des musiciens français les plus inspirés de tous les temps. Vous vous souvenez sans doute du Cygne, mais aussi de l’Aquarium et de la Danse Macabre… et il en reste un grand nombre que nous ne vous avons pas encore présenté!

Aujourd’hui, découvrons l’introduction du Carnaval des Animaux, composé en 1886 dans un village autrichien, avec l’intention avouée d’amuser l’auditoire.

Les premières mesures constituent l’introduction, courte et qui provoque un certain suspense s’accélérant jusqu’à la folle descente de la main qui parcourt le piano à toute vitesse. S’ensuivent des accords martiaux et stricts puis un rythme de marche, le tout symbolisant l’entrée altière du Lion, le premier des animaux.

Une mélodie que j’ai dû entendre pour la première fois vers 5 ans quand mon parrain m’a acheté une cassette représentant le Carnaval des Animaux en marionnettes, et que je n’ai jamais oubliée depuis! Merci à lui!

A demain!

Camille Saint-Saëns – le Carnaval des animaux – L’aquarium

Camille Saint-SaënsUne mélodie magique de plus composée par Saint-Saëns ! Cela n’aura pas échappé à des oreilles affûtées comme les vôtres, le compositeur français, à la charnière entre les périodes romantique et moderne, use de l’harmonica de verre, du glockenspiel et du célesta…:) Plus sérieusement, notez que le premier fut inventé par Benjamin Franklin : le principe est, après s’être mouillé les doigts, de frotter le bord des verres de l’instrument, qui émettent un son limpide ( ça marche aussi avec des verres à pied, comme chacun sait :) ). Les deux autres sont de la famille des percussions et munis d’un clavier.

Assez de paroles, place à la musique !