Alexandre Scriabine – Prélude Op.11 n°8

Morceau plus détente, ce soir, avec Scriabine que nous retrouvons le temps d’un prélude, qui figure parmi ses compositions de jeunesse (il n’avait pas vingt ans quand il commença à écrire cet opus).

Un grand admirateur de Chopin, Scriabine a repris le modèle de composition de celui-ci, en écrivant lui aussi des Préludes et des Etudes, suivant le schéma tonal traditionnel de l’alternance entre tons majeurs et leurs relatifs en mineur, en commençant par le Do majeur. Ce prélude n°8 est donc, suivant cette suite, en Fa # mineur, qui est une tonalité fort plaisante pour un compositeur romantique, passé maître dans la composition en mode mineur…

Le morceau en lui-même est calme, savamment modulé et dégage un climat de langueur, voire un certain sentiment de malaise, mais cela n’enlève rien à sa beauté, vous en conviendrez…

Igor Stravinsky – Le Sacre du Printemps – Introduction

Igor StravinskyRetrouvons aujourd’hui le compositeur russe et décisif pour la période moderne et tout le XX° siècle, Igor Stravinsky, que nous avions découvert avec l’Oiseau de feu. L’idée du Sacre du Printemps lui était d’ailleurs venue lors de l’écriture de ce conte musical.

Ce ballet se veut une représentation musicale de rites païens dans l’antiquité slave. Stravinsky laisse aller son imagination et explore de nouveaux rythmes, cherche des harmonies innovantes et évocatrices, afin de mettre en scène des danses, des jeux, des invocations, et à la fin le sacrifice d’une jeune fille pour s’attirer les faveurs du dieu Iarilo (dieu slave de la nature).

La vidéo que nous vous proposons est tirée de Fantasia (Walt Disney). Les dessinateurs font un choix de figuration très différent puisqu’ils choisissent de mettre en image la création du monde (si vous avez vu Tree of Life, vous pourrez faire une petite étude comparée des deux visions!)