Claude Debussy – La plus que lente

DebussyNous fêtions aujourd’hui les 95 ans de la mort de l’un des plus grands compositeurs français, Claude Debussy… L’occasion de découvrir l’une de ses pièces pour piano, et plus précisément, une valse, intitulée « La plus que lente ».  Debussy l’a composée peu après avoir écrit ses Préludes, que nous avions commencé à vous présenter avec La fille aux cheveux de Lin.

Je vous laisse entre de bonnes mains, en l’occurrence celles du pianiste Arthur Rubinstein. Bonne soirée!

Anton Rubinstein – Mélodie en Fa

Un air très célèbre que nous vous livrons ce soir, celle de la Mélodie en Fa d’Anton Rubinstein, qui doit rappeler de bons souvenirs à tous les apprentis pianistes pour qui ce morceau est généralement l’un des tout premiers faits d’armes ! Compositeur russe prolifique de la période romantique, Rubinstein se positionne cependant à contre-courant de la tendance musicale en Russie de son époque. A cet égard, sa musique se distingue de l’influent Groupe des Cinq, en ce qu’elle s’inspire beaucoup des intonations européennes et néglige les accents typiquement russes. Si sa musique n’est plus beaucoup programmée aujourd’hui dans les salles de concert, Rubinstein reste tout le même le vénérable professeur de Tchaikovski – comme quoi tout le monde est « interconnecté » dans le milieu de la musique classique !

Piotr Tchaïkovski – Concerto pour piano n°1– 1er mouvement

TchaikovskiLe morceau que nous vous présentons aujourd’hui est un des concertos pour piano les plus connus du grand public. Si ce morceau fait dorénavant partie des  répertoires des plus grands pianistes, il n’a pas toujours été bien accepté par les auditeurs. Loin s’en faut !

Ainsi, lorsque Tchaikovski présenta son oeuvre à son pianiste de prédilection, à qui il avait dédicacé le concerto, Nikolaï Rubinstein ( qui n’a aucun lien de parenté avec le célèbre pianiste polonais Arthur Rubinstein) , ce dernier jugea la musique si mauvaise qu’il déclara qu’elle lui donnait la nausée. Tchaikovski fut si vexé qu’il préféra changer sa dédicace au profit de Hans von Bülow. Le morceau devint rapidement célèbre, et Rubinstein fut finalement forcé d’admettre son erreur. Il devint d’ailleurs un des meilleurs interprètes du morceau.

Franz Liszt – Valse oubliée N°1

Nous vous proposons aujourd’hui l’écoute de la première des quatre Valses Oubliées composées par Franz Liszt vers la fin de sa vie… On considère souvent que ces valses sont marquées par une certaine nostalgie du vieux compositeur pensant à ses années de jeunesse… La valse oubliée N°1 est interprétée par le le pianiste Arthur Rubinstein.