Steve Reich – Piano Phase

Steve ReichPar Jean-Baptiste Roy – Audituri Te Salutant!

C’est un genre de musique un peu particulier que nous vous proposons aujourd’hui. En effet, nous vous faisons un saut dans le temps pour nous retrouver dans la seconde moitié du XXème siècle et ses musiques « bizarres ».

C’est en effet en 1967 que Steve Reich compose Piano Phase, l’une des œuvres maitresses de la musique de phase et la première utilisant uniquement des instruments traditionnels (ses premières compositions, et notamment le célèbre It’s gonna rain, requéraient l’emploi de magnétophones). Divisé en 3 sections, ce morceau illustre parfaitement le principe de ce style de musique tout à fait épuré : l’un des deux pianos répète à tempo régulier une mélodie de 12, 8 ou 4 notes (composant respectivement les 3 sections du morceau). Puis, progressivement, le second piano reprend la mélodie jouée par le premier (1ère et 3ème sections) ou une mélodie similaire (2ème section) d’abord à l’unisson puis en contre-temps et en amplifiant le décalage petit à petit. C’est le fameux déphasage. Le résultat, comme vous le verrez, est surprenant : on entend en effet des sous-mélodies se créer, des échos, etc.

Selon Reich lui-même, ce genre musical est avant tout intéressant pour l’auditeur qui entend et comprend le processus de création musicale, extrêmement mathématique, rigoureux et déterministe, contrairement à des musiques plus traditionnelles où l’origine reste parfois absconse. De plus, selon l’oreille de chacun, les sons et la mélodie surnageant diffèrent. De quoi multiplier les expériences musicales !

Enfin, les plus courageux d’entre vous pourront essayer de reproduire, sur le même modèle, le Clapping Phase