WA Mozart – Eine kleine Nachtmusik

Bon, il se fait tard et je m’apprêtais à me coucher quand… je me suis rendu compte qu’on n’avait même pas présenté l’un des airs les plus célèbres de la musique : la petite musique de nuit de notre maître à tous Wolfgang ! Cette « Nachtmusik » colle en plus parfaitement bien à l’ambiance nocturne, quand on imagine Mozart, insomniaque, se lever dans le calme de la nuit noire pour composer cette jolie sérénade à la lueur de la bougie…

En fait, l’histoire de sa composition puis de son édition est beaucoup plus compliquée que cela, puisque Mozart avait prévu toute une architecture pour cette oeuvre, qui n’était pas juste une petite fantaisie nocturne marginale. Le thème introduit 4 parties, qui étaient 5 mouvements à l’origine – mais on n’a jamais retrouvé le second, qui était censé être un menuet. Le manuscrit, quant à lui, n’a été retrouvé que dans les années 1940…

Si vous avez vu Amadeus de Milos Forman, il s’agit de ce morceau que le vieux Salieri joue au jeune prélat venu le confesser. Le fait que ce dernier ait tout de suite reconnu cet air écrit par son plus grand rival acheva d’entériner la rancoeur de Salieri, qui commença alors son histoire, qui dura tout le film… Quoique le film soit très romancé et assez peu fiable d’un point de vue historique, je ne saurai que vous recommander d’aller y jeter au moins un coup d’oeil, non seulement pour l’esthétique léchée mais aussi la bande son très bien agencée d’une sélection des grandes oeuvres de Mozart. Ainsi, nombreux sont ceux qui, après visionnage du film, ont décidé de replonger derechef dans le riche héritage mozartien !

 

Jean Cras – Quintette pour harpe, flûte et trio à cordes – Allegro

Jean Cras est un compositeur français (1879-1932) qui a su concilier une double existence, puisqu’il était avant tout officier de marine. Il commence à composer dès l’âge de 13 ans, entre à l’Ecole Navale à 17 ans, en ressort pour passer la plupart de son temps en mer, profitant des moments de loisir pour composer.

A l’écoute, on peut se risquer à l’associer à un compositeur plus connu comme Debussy ou encore à son ami et maître Henri Duparc, que nous aurons sans nul doute l’occasion de vous faire découvrir sur ce site.

Quoi qu’il en soit, pas facile de concilier une vie de marin et une vie de compositeur, mais nul doute que Jean Cras faisait très bien les deux…