Jean-Sébastien Bach – Passion selon St Matthieu – Erbarme dich Mein Gott

reniement de Saint Pierre - tableau du Caravage
Le Caravage – Le reniement de Saint Pierre

Vendredi Saint oblige, nous vous proposons ce soir un extrait de la superbe passion selon Saint Matthieu de Bach, dont nous vous avions présenté l’ouverture.

Ce soir, le passage choisi correspond aux larmes pleines de remords de Pierre, se rendant compte qu’il a renié Jésus par trois fois, comme celui-ci le lui avait annoncé. Les paroles, et un semblant de traduction :

Erbarme dich, mein Gott, Aie Pitié mon Dieu
um meiner Zähren willen! Devant mes larmes!
Schaue hier, Herz und Auge Vois donc mon coeur et mes yeux
weint vor dir bitterlich. Qui pleurent amèrement devant toi.
Erbarme dich, mein Gott. Aie pitié, mon Dieu.

C’est le célèbre contretenor allemand Andreas Scholl qui interprète ici cet air.

Johann Sebastian Bach – Passion selon St Matthieu – Kommt, Ihr Töchter, Helft mir Klagen

Aujourd’hui, les chrétiens célèbrent la Passion du Christ: son chemin de croix, et sa mort. Nous vous proposons à cette occasion un magnifique morceau de musique sacrée: l’ouverture de la Passion selon Saint Matthieu de Bach, dont vous trouverez le texte après la vidéo…

Kommt, ihr, Töchter, helft mir klagen, Venez, ô vous, mes filles ; et pleurez avec moi.
Seht ! Wen ? Den Bräutigam. Voyez ! Qui donc ? — Le fiancé.
Seht ihn ! Wie ? Als wie ein Lamm. Regardez-le ! Comment est-il ? Comme un agneau.
Seht ! Was ? Seht die Geduld. Regardez! Quoi donc ? — Regardez comme il est patient.
Seht ! Wohin ? Auf unsere Schuld. Portez vos regards!  Mais où donc ?  Sur notre faute.
Seht ihn aus Lieb und Huld Regardez-le, par amour, parce qu’il est bienveillant,
Holz zum Kreuze selber tragen. Il porte lui-même le bois de la croix.

O Lamm Gottes unschuldig Agneau de Dieu sans tache
Am Stamm des Kreuzes geschlachtet, Egorgé sur la Croix,
Allzeit erfunden geduldig, Toujours plein de mansuétude,
Wiewohl du warest verachtet. Combien tu fus méprisé.
All Sünd hast du getragen, Tu as porté tous nos péchés,
Sonst müssten wir verzagen. Sans toi, nous aurions désespéré.
Erbarm dich unser, o Jesu. Aie pitié de nous, ô Jésus.