Jean-Baptiste Lully – Marche royale

LullyLully est un compositeur français d’origine italienne, qui fut le surintendant de la musique de la première partie du règne de Louis XIV. Bien que nous en parlions peu dans notre blog, cet homme a marqué l’histoire de la musique française et son nom est un de ceux qui symbolisent la rigueur de la période baroque. Nous avions cependant déjà présenté sa célèbre Marche pour la cérémonie des Turcs.

Aujourd’hui, nous vous proposons la Marche royale. Très martiale, elle donne envie de marcher d’un air important…

Piotr Tchaikovski – La belle au bois dormant – Marche (Prologue)

TchaikovskiAvant de vaquer à vos activités du samedi soir, nous vous proposons une musique à la fois entraînante et solennelle, avec cette marche du prologue du ballet « La Belle au bois dormant », de Tchaikovski. Nous vous en avions d’ailleurs déjà presenté la célébrissime valse.

Nous retrouvons ici ce que nous aimons chez Tchaikovski: une utilisation incroyablement talentueuse de l’ensemble de l’orchestre et même du triangle! La mélodie évoque l’arrivée de la cour dans la salle royale. L’évènement est de taille puisqu’il s’agit de la cérémonie de baptême de la princesse Aurore, à laquelle sont invitées toute les bonnes fées du royaume. La mauvaise fée Carabosse, furieuse de ne pas avoir été invitée, viendra jeter un sort à Aurore. Mais la musique accompagnant ce méfait sera présentée dans un autre article :)

A demain!

Franz Schubert – Marche Militaire N°1

Franz Schubert adolescentDe l’allant et de la bonne humeur aujourd’hui, avec Schubert et sa première marche militaire. Cette oeuvre pour piano à 4 mains a probablement été écrite alors que le jeune Schubert (alors âgé de 20 ou 21 ans) était employé à la maison du comte Esterhazy en Hongrie pour instruire sa fille dans l’art du piano. L’air enjoué, immédiatement mémorisable, en a fait une de ses oeuvres les plus populaires.

Notez comme, à partir de 2’50, le morceau passe brièvement en mode mineur, pour un rendu typique du romantisme schubertien. Avant de retourner au thème martial plus bondissant, en mode majeur. Il faut imaginer Schubert (qui mesurait 1,52m!) riant en jouant avec sa jeune élève et faisant la joie de la maison du comte!

Edward Elgar – Pomp and circumstance – March N°1

Edward_ElgarRenouons aujourd’hui avec le compositeur anglais Edward Elgar (1857-1934), avec sa célèbre marche numéro 1 de la suite pour orchestre Pomp and Circumstance. Elle a souvent été jouée lors de remises de diplômes et ce, pour la première fois, à l’université de Yale en 1905.

Pour les cinéphiles, c’est également la musique qui est utilisée dans Orange Mécanique, lors du transfert d’Alex Delarge de la prison vers l’hôpital…

Hector Berlioz – La Damnation de Faust – Marche Hongroise

La damnation de FaustL’oeuvre que nous vous présentons aujourd’hui est un des passages les plus connus du compositeur français Hector Berlioz (1803-1869). Elle s’inscrit dans l’oeuvre pour orchestre, solistes et choeur La Damnation de Faust, inspirée du Faust de Goethe.

Un point sur les circonstances de cette composition. A la base, ce morceau était une simple (quoique brillante) variation sur un thème typiquement hongrois, comme c’était la mode à l’époque romantique. Mais sa première exécution à Budapest en 1846 déclencha tant d’enthousiasme hystérique que Berlioz décida de s’en servir pour terminer le premier acte de La Damnation de Faust qu’il était alors en train de composer!

Volume à fond, laissez votre esprit révolutionnaire exploser!