Henry Purcell – March / music for the funeral of Queen Mary

En ce mardi, nous vous proposons l’écoute d’une marche funèbre composée par Purcell et tirée de ses Funérailles pour la Reine Mary II d’Angleterre décédée en 1694. Ceux qui ne connaissent pas l’oeuvre reconnaîtront peut-être le morceau pour l’avoir entendu dans le fameux film de Stanley Kubrick « Orange Mécanique » (revisité au synthétiseur).

La marche est ici interprété par Timothy Brown et les musiciens du ‘Clare College‘ de Cambridge.

Cette musique a également été jouée pour les obsèques du compositeur, dont on ne sait pas exactement de quoi il serait mort! Certains pensent que la tuberculose l’aurait emporté, d’autres pensent qu’il aurait attrapé froid en rentrant du théâtre alors que sa femme l’avait enfermé dehors. Je doute que ce soit le cas puisque voilà ce qu’il écrivit alors qu’il était très malade:

« In the name of God Amen. I, Henry Purcell, of the City of Westminster, gentleman, being dangerously ill as to the constitution of my body, but in good and perfect mind and memory (thanks be to God) do by these presents publish and declare this to be my last Will and Testament. And I do hereby give and bequeath unto my loving wife, Frances Purcell, all my estate both real and personal of what nature and kind soever… »

Si vous appréciez la musique de Purcell, vous pouvez toujours allez vous recueillir sur sa tombe, adjacente aux orgues de Westminster Abbey…

William Byrd – Earl of Oxford’s March

William Byrd (1540-1623) est un compositeur de la Renaissance qui a exploré une grande partie des styles de l’époque en Angleterre, notamment la polyphonie, la musique pour clavier et la musique de chambre.

Sa musique lui valut une forte réputation de génie à l’époque et il a fortement marqué la musique liturgique du rite catholique, bien qu’il soit souvent identifié comme un musicien de cour anglican. D’ailleurs, lors du déchaînement anti-catholique qui suivit l’attentat catholique contre Jacques Ier en 1605, certaines de ses oeuvres ont été interdites en Angleterre sous peine d’emprisonnement; pourtant certaines autres, comme le Short Service, ont été chantées sans interruption dans les cathédrales anglaises au cours des quatre derniers siècle…