WA Mozart – Les noces de Figaro – Ouverture

Les noces de Figaro, de MozartBonjour à toutes et à tous,

Nous espérons que vous avez passé un bel été, et sommes ravis de vous retrouver pour cette nouvelle année de musique classique!

Commençons donc dans la joie, avec la superbe ouverture des Noces de Figaro de Mozart, dans une interprétation de l’orchestre du Metropolitan Opera de New York, sous la direction de James Levine!

Gustav Holst – The Planets – Jupiter

JupiterUn de nos contributeurs nous avait fait découvrir le mois dernier l’une des Planètes de Holst, Neptune. Je vous renvoie à son article pour en savoir plus sur cette oeuvre, qui a notamment inspiré John Williams pour la musique de Star Wars…

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir la planète Jupiter, celui qui apporte la gaieté. Le Chicago Symphony Orchestra est dirigé par le chef d’orchestre James Levine que nous avons déjà rencontré…

Bonne écoute, et bonne reprise de semaine!

Georges Bizet – Carmen – Ouverture

Carmen, le chef d’oeuvre de Georges Bizet (1838-1875), est sans doute l’opéra français le plus célèbre du monde… Comme pour Verdi et sa Traviata (que nous évoquions ici), la première fut un fiasco: les musiciens et choristes n’étaient pas à la hauteur, les changements de décors trop lents… et la critique dénonça un opéra immoral. Bizet ne supporta pas ce choc, en tomba terriblement malade et en mourut trois mois plus tard…

L’ouverture de Carmen est un très bon exemple d’une structure musicale qui s’appelle le rondo, caractérisée par un format A/B/A/C/A/D , très facilement facilement reconnaissable ici, A, B, C et D étant des thèmes qui réapparaîtront au cours de l’opéra.

L’ouverture annonce d’emblée ce que l’on trouvera dans Carmen (tant l’opéra que le personnage éponyme): la fête, l’amour, et  la mort… appréciez à cet égard l’attitude corporelle de James Levine tout au long de cette ouverture…

WA Mozart – La Flûte enchantée – In Diesen Heil’gen Hallen

Aujourd’hui, je vous propose d’écouter l’aria de Sarastro dans la Flûte enchantée, In Diesen Heil’gen Hallen (dans ces salles sacrées)
Comme toujours chez Mozart, on est frappé par la magie de l’adéquation entre la musique et les paroles, qui évoquent ici un lieu sacré où règne l’amour entre les hommes.

L’interprétation est de Kurt Moll – célèbre basse allemande – accompagné par le Metropolitan Opera Orchestra dirigé par James Levine.

Pour les paroles, vous les trouverez ici avec la traduction anglaise.