WA Mozart – Requiem en ré mineur – Kyrie

Wolfgang Amadeus MozartCela faisait un moment que nous n’étions pas allés voir du côté du grand Requiem! Après le Confutatis et le Dies Irae, morceaux pleins de colère, de révolte et de deuil, nous vous proposons aujourd’hui d’écouter le Kyrie.

Dans la liturgie catholique, le Kyrie est une supplication. C’est le moment où les fidèles, reconnaissant leur petitesse et leurs fautes, demandent pardon à Dieu, et ainsi, établis dans la conscience de leur état et purifiés par le repentir, ils poursuivent la messe. Le Kyrie est en fait une abréviation de la formule grecque « Kyrie eleison », ce qui signifie « Seigneur, prends pitié ».

Celui de Mozart est encore une fois, un véritable bijou de l’art sacré. Complexe, harmonieux, sa profondeur peut faire toucher à l’extase.

Ce morceau existe dans des versions bien plus rapides et assez connues, au rythme indéniablement entraînant. Mais j’ai choisi de vous proposer celle du Berliner Philharmoniker, conduit par Herbert Von Karajan, car sa relative lenteur permet de savourer chaque note et correspond, selon moi, davantage au sens des paroles. Place à la vérité de la musique…

WA Mozart – Messe en Ut mineur – Kyrie

Kyrie MozartCe Kyrie de Mozart fait partie des morceaux qui ont posé un jalon mémorable dans ma découverte du génie autrichien. Mais comment ne pas ressentir de frisson, à l’écoute d’une telle beauté, d’une telle profondeur?

Pour l’anecdote, dans le film Amadeus, ce morceau est celui qui fait dire à Salieri « Displace one note, and there would be diminishment, displace one phrase and the structure would fall… Here again was the very voice of God… ».

A écouter avec de bonnes enceintes, dans un endroit calme…