Mikhail Glinka – L’alouette

GlinkaVoici une courte pièce intitulée l’Alouette, écrite par Mikhail Glinka (1804-1857), compositeur russe de la période romantique dont nous vous avions présenté deux morceaux dans des styles bien différents : l’énergique ouverture de son opéra Roussan et Ludmilla, et la très calme Cherubim Song.

La version de l’Alouette que nous vous proposons d’écouter est une transcription pour piano du morceau original, par le compositeur russe Mili Balakirev. On imagine aisément pépier l’oiseau à l’écoute de ce morceau, notamment à travers les nombreux trilles…

Et pour rester en Russie, c’est le pianiste Evgeny Kissin qui est ici au piano.

Johannes Brahms – 16 Valses op.39 – N°15

Je n’arrive toujours pas à croire que l’on ait délaissé Brahms depuis juin dernier… Tout de même, un si grand nom dans l’histoire de la musique mérite qu’on y accorde plus d’attention ! Surtout que d’un point de vue musicologique, l’oeuvre brahmsienne est beaucoup plus intellectuelle qu’on peut le croire… Mais aujourd’hui, on est en hiver, c’est le week-end, tout le monde se remet à peine de son dîner de Réveillon qu’il faut à nouveau remettre ça dans deux jours, donc j’imagine qu’un long article sur le dernier mouvement de la 4e symphonie n’intéressera pas grand monde :P

C’est pourquoi nous vous offrons un très joli morceau, en guise de friandise à savourer au coin du feu, tout en vous balançant sur votre chaise à bascule… Cette valse est la pénultième des 16 composées pour piano à 4 mains, c’est aussi la plus célèbre, si bien qu’elle a littéralement connu une « vie » à part entière. Elle a fait l’objet de nombreuses transpositions, celle pour piano seul (2 mains, donc) étant très souvent jouée lors des rappels de concerts. Quel contraste, n’est-ce pas, de voir que l’oeuvre de Brahms oscille entre le très grandiose (voir l‘Allegro appassionato du 2nd concerto pour piano) et l’ultra-délicat comme avec cette valse?

Normalement, l’exécution de ce morceau ne dépasse pas 2 minutes, mais pour faire durer le plaisir, nous vous offrons la version pour orchestre de chambre, en espérant qu’elle vous plaise! Sinon, vous avez toujours la version de Kissin au piano qui est tout aussi agréable : http://www.youtube.com/watch?v=oy6uV-eMOEs

Franz Liszt – Rhapsodie Hongroise N°12

Nous vous avions déjà proposé l’écoute de la deuxième du nom sur ce site, très connue. Voici la 12ème, en do dièse mineur, que certains d’entres vous découvrent peut-être. Parmi les 19 rhapsodies du génie hongrois (composées entre 1846 et 1886), celle-ci est sans doute l’une qui contient le plus de thèmes, 8 en tout. Deux thèmes émergent dès l’introduction, rapidement suivis par les autres qui se succèdent. On a parfois presque l’impression d’entendre un orchestre, tellement le morceau est riche en couleurs et dynamiques.

En voici une interprétation du pianiste d’origine russe Evgeny Kissin, 19 ans à l’époque.

Edvard Grieg – Concerto pour piano en la mineur – 2° mouvement

GriegAprès vous avoir présenté le premier mouvement, nous vous proposons aujourd’hui l’écoute du deuxième mouvement du concerto pour piano en la mineur de Grieg. Le début est tellement solennel que c’est au moment ou l’orchestre reprend son souffle, à 1:40, que l’on s’aperçoit que l’on avait retenu sa respiration jusqu’à présent, et qu’on s’empresse de joindre le mouvement des instruments… C’est ensuite tout doucement que le chaleureux cor laisse la place au piano, qui s’insère de manière très naturelle au milieu de l’orchestre, pour mener ce mouvement très calme et apaisant jusqu’à son terme…

C’est le russe Evgeny Kissin qui est ici au piano…

Johannes Brahms – Concerto pour piano N°1 – I Maestoso

Johannes BrahmsParmi les concertos pour piano que je connais, celui de Brahms est l’un de ceux que j’apprécie le plus. Il s’ouvre de manière très sombre et puissante, et le piano met du temps à arriver… Mais lorsqu’ il entre en scène, tout en délicatesse après le fracas qui le précède, c’est tellement beau…

Le mouvement est très long, et du coup la vidéo coupée en trois; de plus, le son n’est pas toujours bon dans la version que je vous propose ici, avec le russe Ievgueni Kissin au piano. Mais j’espère que cela vous donnera tout de même envie de découvrir le reste de l’oeuvre!

Edvard Grieg – Concerto pour piano en la mineur – 1er mouvement

Nous avons déjà évoqué ici le compositeur norvégien Edvard Grieg. Nous vous proposons aujourd’hui l’écoute du mouvement Allegro molto moderato de son concerto pour piano en la mineur, chef d’œuvre et monument de la musique romantique. Il s’agit du seul concerto que Grieg ait jamais achevé!

Nous vous proposons ici une interprétation du concertiste russe Evgeny Kissin.

Malheureusement nous ne pouvons vous proposer ici qu’une partie du concerto, mais je vous conseille de l’écouter en entier et vous comprendrez alors pourquoi il s’agit des d’un des plus grands concerto pour piano jamais écrit… Nous vous présentons son deuxième mouvement

Pour les cinéphiles, ce mouvement est utilisé dans le film Lolita de Adrian Lyne en 1997.