Ludwig Van Beethoven – Concerto pour piano N°3 – 2° mouvement

BeethovenRevenons ce soir à Beethoven que nous avions un peu délaissé ces derniers temps… Voici le largo de son troisième concerto pour piano. Un mouvement qui se prête bien à une écoute nocturne, le calme qui s’en dégage apaisant toute tension… Le piano ouvre et conclut le mouvement, accompagnant la flûte et le basson au milieu.

Place au pianiste Wilhelm Kempff (que nous vous avions déjà présenté avec la sonate de la Tempête de Beethoven) et au Berliner Philarmoniker, dirigé par Ferdinand Leitner.

Johann Sebastian Bach (?) – Sonate pour flûte – Siciliano

Décidément, le rythme de la sicilienne inspire de bien jolies choses : on connaît tous celle de Fauré dans Pelléas et Mélisande par exemple. Mais le style avait déjà connu de beaux jours pendant l’époque baroque : j’en tiens pour preuve le deuxième mouvement de cette Sonate écrite pour flûte et clavecin, probablement composée par Bach (BWV 1031). Mais malgré le référencement, la paternité de Bach n’est pas prouvée : en effet, le manuscrit original n’a jamais été retrouvé et puis, à en juger par le style, vous conviendrez que cela ne ressemble pas du tout à Bach…

Mais finalement, qu’importe? Ce morceau est tellement joli qu’il vous amènera sans doute à passer un beau moment d’émotion musicale en sa compagnie… Ci-dessous, une transcription très réussie faite au piano par Wilhelm Kempf. Il existe d’autres versions, notamment à la flûte, mais de qualité un peu moindre, trouvables sur Internet.