Claude Debussy – La cathédrale engloutie

cathédrale engloutieDès le début de ce prélude pour piano, Debussy nous plonge au fond de l’océan, comme en atteste l’indication « Profondément calme (dans une brume doucement sonore) ». On n’aperçoit pas encore la cathédrale. A 1:25, Debussy commence à nous sortir de notre torpeur, nous réveillant avec ces arpèges qui sont comme autant de poissons se dirigeant vers la cathédrale, qui soudain apparaît, imposante, à 2:08. Le côté majestueux et vertical de la cathédrale est évoqué par les nombreux accords plaqués, à partir de 2:36. A 3:38, peut-être avons-nous poussé les portes de la cathédrale, et sommes-nous ébahis devant le spectacle qui s’offre à nous… Je vous laisse imaginer votre propre histoire en écoutant cette interprétation de la cathédrale engloutie par le pianiste brésilien Nelson Freire…