Gioachino Rossini – Le Barbier de Séville – Entrée de Figaro

Retrouvons aujourd’hui le grand Rossini avec le fameux air qui introduit Figaro dans son opéra le Barbier de Séville, considéré comme le chef d’oeuvre des opéras-bouffe italien. Voici également l’occasion de découvrir un peu plus Hermann Prey, un des plus fameux interprètes de Figaro (que ce soit celui de Mozart ou celui de Rossini).

Dans cette scène, le héros se félicite de son bonheur d’être barbier. La joie procurée par la musique de Rossini est renforcée par le côté cabotin de Prey. Les paroles, assez comiques, ne sont pas pour rien non plus dans cette joie. Ce morceau est cité comme un des plus difficiles au monde pour un baryton, à cause de son rythme effréné, à contre-temps, et des escalades et descentes de la voie.

Pour vous aider à suivre, les paroles sont en-dessous de la vidéo.

Largo al factotum della città, largo !
Presto a bottega che l’alba è già, presto !

Ah, che bel vivere, che bel piacere
che bel piacere, per un barbiere di qualità, di qualità !

Ah, bravo Figaro!
Bravo, bravissimo! Bravo !
Fortunatissimo per verità, Bravo !

Fortunatissimo per verità !
Fortunatissimo per verità !

Pronto a far tutto,
la notte e il giorno
sempre d’intorno in giro sta.
Miglior cuccagna per un barbiere,
vita più nobile, no, non si da.

Rasori e pettini
lancette e forbici,
al mio comando
tutto qui sta.
x2

V’è la risorsa,
poi, de mestiere
colla donnetta… col cavaliere…
colla donnetta… col cavaliere…

Ah, che bel vivere, che bel piacere
che bel piacere, per un barbiere di qualità, di qualità

Tutti mi chiedono, tutti mi vogliono,
donne, ragazzi, vecchi, fanciulle:
Qua la parrucca… Presto la barba…
Qua la sanguigna…
Presto il biglietto…
Qua la parrucca, presto la barba,
Presto il biglietto, ehi!

Figaro! Figaro! Figaro!, ecc.
Ahimè, che furia!
Ahimè, che folla!
Uno alla volta, per carità!

Figaro! Son qua.
Ehi, Figaro! Son qua.
Figaro qua, Figaro là,
Figaro su, Figaro giù,

Pronto prontissimo son come il fulmine:
sono il factotum della città.
Ah, bravo Figaro! Bravo, bravissimo;
a te fortuna non mancherà.

Faites place au factotum de la cité.
Se précipitant dans son échoppe dès l’aube.

Ah, quelle belle vie, quelle vie plaisante
pour un barbier de talent !

Ah, bien joué Figaro !
Bien joué, vraiment bien joué !
Le plus chanceux du monde, en vérité !

Le plus chanceux du monde, en vérité !
Le plus chanceux du monde, en vérité !

Prêt à tout faire,
nuit et jour,
toujours occupé, toujours à courir.
Pour un barbier, une meilleure vie,
une vie plus noble n’est pas possible.

Rasoirs et peignes
lancettes et ciseaux,
sous mon commandement,
tous à portée de main.
x2

Tels sont les outils
de mon commerce
avec les dames… avec les hommes…
avec les dames… avec les hommes…

Ah, quelle belle vie, quelle vie plaisante
pour un barbier de talent !

Tous me demandent, tous me veulent,
Les femmes, les jeunes hommes, les vieillards, les demoiselles :
et pour la perruque… un rasage rapide…
une saignée…
vite, la note…
et pour la perruque… un rasage rapide,
allons, la note, dépêche-toi !

Figaro ! Figaro ! Figaro ! etc.
Bon sang, quelle folie !
Bon sang, que de monde !
Un par un, je vous en prie !

Figaro ! Je suis là.
Viens Figaro ! Je suis là.
Figaro, ici, Figaro, là,
Figaro, en haut, Figaro, en bas,

De plus en plus vite, je cours comme l’éclair,
Je suis le factotum de la cité.
Ah, bien joué Figaro ! Bien joué, vraiment bien joué,
La chance sera toujours avec toi.

WA Mozart – Les Noces de Figaro – Non Più Andrai

Les noces de figaroEncore du Mozart aujourd’hui, avec l’air de Figaro « Non Più Andrai ». Cet air intervient dans l’acte 1 des Noces de Figaro, alors que le jeune page Cherubino, amoureux de la comtesse Almaviva, vient de se faire envoyer à l’armée par le comte. Figaro, le valet du comte, se moque alors de Cherubino en lui chantant son avenir militaire avec une savoureuse ironie.

J’adore la façon dont Mozart adapte sa musique aux paroles. Quand Figaro vante les charmes de Cherubino, la musique est légère et virevoltante. Quand il évoque l’armée, le rythme se fait plus militaire et les cuivres entrent en scène… Pour vous aider à l’apprécier, les paroles et leur traduction suivent la vidéo!

Cette pièce est un sommet de culture classique européenne: il s’agit d’un opéra en italien écrit par un autrichien parlant allemand, inspiré d’une pièce française mettant en scène des Espagnols…

Non più andrai, farfallone amoroso,(tu n’iras plus, papillon amoureux)
Notte e giorno d’intorno girando, (jour et nuit, tourner aux alentours)
Delle belle turbando il riposo, (des belles déranger le repos)
Narcisetto, Adoncino d’amor. (petit Narcisse, petit Adon d’amour)

Delle belle turbando il riposo, (des belles déranger le repos)
Narcisetto, Adoncino d’amor. (petit Narcisse, petit Adon d’amour)

Non piu avrai questi bei penacchini, (tu n’auras plus ces belles plumes)
Quel cappello leggiero e galante, (ce chapeau léger et galant)
Quella chioma, quell’aria brillante, (cette chevelure, cet air brillant)
Quel vermiglio donnesco color! (cette couleur vermeil féminine)
Quel vermiglio donnes color! (cette couleur vermeil féminine)

Non piu avrai quei penacchini, (tu n’auras plus ces belles plumes)
Quel cappello (ce chapeau)
Quella chioma, quell’aria brillante (cette chevelure, cet air brillant ou séduisant)

Non più andrai, farfallone amoroso, (tu n’iras plus, papillon amoureux)
Notte e giorno d’intorno girando, (jour et nuit, tourner aux alentours)
Delle belle turbando il riposo, (des belles déranger le repos)
Narcisetto, Adoncino d’amor.(petit Narcisse, petit Adon d’amour)

Delle belle turbando il riposo, (des belles déranger le repos)
Narcisetto, Adoncino d’amor. (petit Narcisse, petit Adon d’amour)

Fra guerrieri, poffar Bacco! (au milieu des guerriers, parbleu !)
Gran mustacchi, stretto sacco,(grandes moustaches, sac étroit)
Schioppo in spalla, sciabla al fianco,(fusil à l’épaule, sabre au flanc)
Collo dritto, muso franco, (le cou droit, l’expression fière)
Un gran casco, o un gran turbante, (un grand casque ou un grand turban)
Molto onor, poco contante. (plein d’honneur, peu d’argent)
Poco contante (peu d’argent)
Poco contante (peu d’argent)

Ed in vece del fandango (et au lieu du fandango)
Una marcia per il fango. ( une marche pour la boue)

Per montagne, per valloni, (par montagnes, par vallons)
Con le nevi, e i solioni, (avec la neige et la canicule)
Al concerto di tromboni, (au concert des trombones)
Di bombarde, di cannoni, (de bombardes, de cannons)
Che le palle in tutti i tuoni, (qui, les boules dans tous les tonnerres)
All’orecchio fan fischiar. (à l’oreille font siffler)

Non piu avrai quei penacchini, (tu n’auras plus ces plumes)
Non piu avrai quel cappello (tu n’auras plus ce chapeau)
Non piu avrai quella chioma (tu n’auras plus cette chevelure)
Non piu avrai quell’aria brillante. (tu n’auras plus cet air brillant)

Non più andrai, farfallone amoroso, (tu n’iras plus, papillon amoureux)
Notte e giorno d’intorno girando, (jour et nuit, tourner aux alentours)
Delle belle turbando il riposo, (des belles, déranger le repos)
Narcisetto, Adoncino d’amor. (petit Narcisse, petit Adon d’amour)

Delle belle turbando il riposo, (des belles déranger le repos)
Narcisetto, Adoncino d’amor. (petit Narcisse, petit Adon d’amour)

Cherubino, alla vittoria! (chérubin, à la victoire !)
Alla gloria militar! (à la gloire militaire !)
Cherubino, alla vittoria! (chérubin, à la victoire !)
Alla gloria militar! (à la gloire militaire !)