Edward Elgar – Variations Enigma – X Dorabella

Edward ElgarNous vous avions présenté les variations Enigma du compositeur anglais Edward Elgar (1857-1934) en commençant par la plus célèbre, la variation Nimrod. Voici aujourd’hui celle qui lui succède, portant le nom très mozartien de Dorabella, surnom donné par Sir Elgar à celle à que décrit cette variation. Le bégaiement de cette dernière serait évoqué par les quatre notes des bois, dont la deuxième est toujours répétée. Ecoutons-donc cette variation pleine de légèreté…

Edward Elgar – Symphonie n°2, Op. 63 – Larghetto

On n’entend pas souvent parler des Symphonies d’Elgar; cela est peu étonnant étant donné qu’il n’en a achevé que deux ! Ce soir, le second mouvement de sa deuxième, dont la facture élégiaque ne vous aura sans doute pas échappée; comme un prélude à son fameux concerto pour violoncelle qui marquera l’apothéose de l’art elgarien.

Cette symphonie, quand bien même la création n’a pas été une grande réussite, fut consacrée par un critique américain comme « le tendre Crépuscule des Dieux de l’ère édouardienne » : un bel hommage à ce morceau qui fut composé à l’occasion des obsèques du roi Edouard VII d’Angleterre. Des allusions aux célèbres marches funèbres de l’histoire de la musique classique sont disséminés un peu partout dans ce mouvement : on y perçoit l’influence que la 3e symphonie de Beethoven a pu avoir sur l’inspiration d’Elgar !

Le chef d’orchestre John Barbirolli, connu pour sa maîtrise du répertoire d’Elgar, conduira pour vous cette lente et douce procession musicale…

Edward Elgar – Chanson de Matin

Voilà quelque chose à écouter lorsque demain matin, vous vous réveillerez et apercevrez les premières lueurs du soleil poindre à travers vos volets à mi-clos ! Cette mélodie signée Elgar saura à coup sûr vous communiquer un sentiment de plénitude heureuse, avec cet indémodable violon délivrant un chant digne d’une soprane colorature et cet orchestre de cordes qui vous délivre un son si doux et si réconfortant, idéal au réveil ! Avec un tel luxe auditif dès le matin, il ne vous reste plus qu’à ouvrir vos yeux engourdis et à entamer votre journée – qui sera bonne, ça je n’en doute pas un seul instant !

Edward Elgar – Concerto pour violoncelle en mi mineur – Adagio

Ce soir, une musique de solstice d’hiver! Voici une oeuvre magistrale du compositeur anglais Sir Edward Elgar, qui ne récolta pourtant pas le succés mérité lors de la première à Londres juste après la 1ère Guerre Mondiale en Octobre 1919 (peut-être entre autres parce que l’on accorda pas assez de temps aux répétitions).

Ce concerto rompt avec l’oeuvre plutôt joviale du compositeur et reflète en quelque sorte l’état d’esprit d’Elgar après la Guerre.

J’ai choisi l’interprétation du violoncelliste Yo-Yo Ma et du Chicago Symphony Orchestra dirigé par Daniel Barenboim au Carnegie Hall, bien que l’extrait soit coupé avant la fin, car elle me semble être exceptionnelle. Mais pour les amateurs, je vous conseille de mettre la main sur celle de Jacqueline du Pré qui a largement contribué à faire redécouvrir le Concerto dans les années 60.

Edward Elgar – Sospiri

Edward ElgarFranchissons ce soir la Manche, pour écouter les soupirs d’Edward Elgar. Si à l’origine, ceux-ci semblent liés à une histoire d’amour (le nom qui lui était destiné au début était assez explicite: »Soupir d’amour », en Français dans le texte), les personnes présentes lors de la création de la pièce le 15 août 1914 ont peut-être ressenti cette tristesse différemment, puisque leur pays venait d’entrer en guerre…

Edward Elgar – Pomp and circumstance – March N°1

Edward_ElgarRenouons aujourd’hui avec le compositeur anglais Edward Elgar (1857-1934), avec sa célèbre marche numéro 1 de la suite pour orchestre Pomp and Circumstance. Elle a souvent été jouée lors de remises de diplômes et ce, pour la première fois, à l’université de Yale en 1905.

Pour les cinéphiles, c’est également la musique qui est utilisée dans Orange Mécanique, lors du transfert d’Alex Delarge de la prison vers l’hôpital…