Antonin Dvorak – Romance pour piano et violon – Op. 11

Antonin Dvorak, célèbre compositeur tchèqueRien de tel que cette magnifique romance de Dvořák pour passer un bon dimanche ! Le compositeur tchèque est rendu célèbre par sa Symphonie du nouveau monde, mais a en réalité laissé plus d’un chef d’oeuvre à la musique classique.

Je vous laisse vous régaler à l’écoute de cette petite merveille !

Antonin Dvorak – Symphonie N°9 « Du nouveau monde » – 2° Mouvement, Largo

Antonin Dvorak, célèbre compositeur tchèqueNous vous avions présenté en février dernier le dernier mouvement de la symphonie du Nouveau Monde, plutôt agité…

Le deuxième mouvement, sans doute le plus célèbre, que nous vous proposons d’écouter aujourd’hui, évoque la nostalgie du compositeur, qui pense à sa Bohème natale depuis l’Amérique lointaine – où il fut directeur du conservatoire de New York de 1892 à 1895.

A l’origine, ce mouvement devait porter le nom de « Légende », s’inspirant d’un poème de Longfellow intitulé Chant de Hiawatha – et notamment d’une scène de funérailles dans la forêt…

Antonin Dvorak – Sérénade pour cordes en mi majeur – Tempo di Valse

Nous vous avions déjà proposé sur ce site l’écoute de deux extraits d’oeuvres du compositeur tchèque Dvorak, grand représentant tardif de la musique romantique.

En mai 1875, à l’âge de 34 ans, il compose cette sérénade en à peine deux semaines (j’aimerais pouvoir en faire autant). La même année, il aura également composé sa Symphonie numéro 5, son quartet pour cordes numéro 2, son trio pour piano numéro 1 et l’Opéra Vanda entre autres. Année pour le moins fructueuse pour la musique de Dvorak, elle marque le début de la reconnaissance du compositeur, son mariage et la naissance de son premier enfant.

Nous vous proposons ici l’écoute du 2ème mouvement: pour ceux qui savent danser la valse, ça vaut le coup d’essayer…

Antonin Dvorak – Humoresque N°7

Antonin Dvorak, célèbre compositeur tchèqueVous comprendrez tout de suite, en l’écoutant, pourquoi ce morceau porte le nom d’humoresque… Ce terme a été inventé par Robert Schumann, et Dvorak l’a repris pour un cycle de huit pièces pour piano, composées vers la fin de sa vie, et qui se trouvera être son dernier cycle de compositions pour piano.

Comme souvent, Dvorak s’est inspiré de mélodies entendues dans le « Nouveau Monde » (il a été directeur du Conservatoire de New York de 1892 à 1895), qu’il avait l’habitude de noter dans de petits carnets. Rentré en Bohème pendant l’été 1894, il compose alors ses humoresques pour piano. L’humoresque N°7 est la plus célèbre des huit, et de nombreux arrangements en ont été faits – mais jamais par son compositeur…

Nous vous proposons donc d’écouter la version originale pour piano, puis un arrangement pour violon, violoncelle et orchestre, avec les célèbres Itzhak Perlman et Yo Yo Ma dans les deux premiers rôles…

Antonin Dvorak – Symphonie N°9 « Du Nouveau Monde » – 4. Allegro Con Fuoco

Antonin Dvorak, célèbre compositeur tchèqueAntonin Dvorak (1841-1904), ou plutôt Antonín Dvořák est un compositeur Austro-Hongrois, qui fait encore aujourd’hui la fierté de la République Tchèque puisqu’il a grandi en Bohème. Pourtant c’est aux Etats-Unis qu’il a écrit son chef-d’oeuvre le plus populaire: la Symphonie N°9, dite « Du Nouveau Monde ». C’est plus précisément au Carnegie Hall (New-York); en 1893, que Dvorak donne la première représentation de cette symphonie dont le succès foudroyant ne s’est jamais démenti.

Tout au long de la symphonie, Dvorak nous donne le sentiment de dépeindre les vastes plaines, les attaques de convois, les chevauchées, les tipis, les gratte-ciels… Il reconnut même s’être inspiré de rythmes indiens!

Le mouvement que nous vous présentons aujourd’hui est le quatrième et dernier: l’Allegro Con Fuoco.  Montez le son, vous allez vite comprendre le « Con Fuoco »… Et si vous trouvez que le début ressemble au thème du film Les Dents de la Mer, c’est la faute de John Williams, pas de Dvorak!