Léo Delibes – Lakmé – Tu m’as donné le plus doux rêve

Léo DelibesRetour à Lakmé, dont nous vous avons déjà présenté plusieurs extraits : Viens Mallika, Air des clochettes, Sous le ciel tout étoilé … L’air de ce soir intervient à la fin de l’opéra : le père de Lakmé a voulu tuer Gérald, le colon qui avait souillé un lieu sacré hindou… Mais Lakmé, amoureuse de Gérald,  a réussi à lui sauver la vie. Celui-ci, une fois guéri, se voit rappeler à son rôle de soldat par l’un de ses amis : c’est son devoir de rejoindre le régiment, il va devoir quitter Lakmé… Cette dernière, comprenant cela, s’empoisonne, et meurt en chantant ces paroles…

C’est la soprano Renée Doria, qui a commencé sa carrière par le rôle de Lakmé, qui chante ici ce très bel air…

Léo Delibes – Lakmé – Sous le ciel tout étoilé

Léo DelibesVous connaissez tous le très célèbre Duo des fleurs, tiré de l’opéra Lakmé du compositeur français Léo Delibes. Nous vous proposons ce soir d’écouter un autre air tiré de Lakmé, moins connu mais non moins beau! C’est la cantatrice Natalie Dessay qui interprète ici l’air « Sous le ciel tout étoilé », dont la plupart d’entre nous ne pouvons malheureusement pas profiter ces derniers jours ;-)

Bonne soirée à tous!

Sous le ciel tout étoilé
Le ramier blanc au loin s’en est allé.
Ah! reviens, ma voix t’appelle,
Mon doux ami, reviens, ferme ton aile,
Sous le ciel tout étoilé
Le ramier blanc au loin s’en est allé.
Il dort!
Puisse encor un moment
Ma naïve chanson le bercer doucement.
Puisse-t-il de moi reposer un moment!
Sous le ciel tout étoilé
Le ramier blanc au loin s’en est allé.
Sa compagne qui l’appelle,
N’entendra plus jamais battre son aile.
Sous le ciel tout étoilé
Le ramier blanc au loin s’en est allé.
Ah! reviens! Ah!

Leo Délibes – Sylvia « Pizzicati » (Gavotte)

Situé au dernier des trois actes du ballet « Sylvia ou La Nymphe de Diane », le « Pizzicati » est une des œuvres majeures de Delibes. Le livret de ce ballet est souvent considéré comme médiocre, car le scénario, qui met en scène des dieux et déesses de la mythologie, est assez simpliste. Cependant, Tchaïkovski lui-même, qui a donné ses lettres de noblesse à la musique de ballet, admirait le ballet de Délibes pour ses mélodies envoutantes.

L’extrait que nous vous proposons aujourd’hui n’est pas lié à la trame du scénario, il fait office de « divertissement » au milieu du dernier acte. Le titre du morceau fait référence à la technique employée par les instruments à corde de l’orchestre : le pizzicato (de l’italien « pincé ») consiste en effet à jouer les cordes avec les doigts de la main droite au lieu d’utiliser l’archet.

Léo Delibes – Lakmé – Air des clochettes

Mady Mesplé dans le rôle de LakméLe morceau du jour est un air très connu, ainsi que très difficile à chanter, tiré de l’opéra Lakmé de Léo Delibes: il s’agit de l’air des clochettes. La difficulté réside notamment dans les trois « contre-mi » imposés par le compositeur, des notes très hautes et difficiles à atteindre. Nous vous proposons une interprétation par la célèbre cantatrice Mady Mesplé, qui est une grande spécialiste de cet opéra, et sans doute la première soprano à avoir donné un vrai caractère au personnage de Lakmé… Vous aurez l’occasion de la découvrir plus amplement très prochainement:

Demain, ne ratez pas l’interview de Mady Mesplé!

Leo Delibes – Coppélia – Valse lente de Swanilda

Coppélia, ou la fille aux yeux d’émail, est un ballet d’Arthur de Saint Léon, sur un livre de Charles Nuitter, et une musique de Leo Delibes (1836-1891).Ce ballet s’inspire d’un conte d’Hoffmann, L’Homme au sable. L’intrigue est simple: Franz et Swanilda s’aiment, mais leur amour va être perturbé par la belle Coppélia, qui s’avérera en fait être un automate. La valse de Swanilda est le passage le plus connu du ballet.

Léo Delibes – Lakmé – Viens Mallika…

Aujourd’hui 16 janvier 2011, nous fêtons les 120 ans de la mort du compositeur français Léo Delibes (1836-1891). Vous connaissez sûrement le morceau d’aujourd’hui, le ravissant « duo aux fleurs », tiré de l’opéra Lakmé, le plus connu des opéras de Léo Delibes ; ce duo a notamment été choisi comme musique de la publicité pour la Peugeot 407 il y a quelques années…

Il est ici interprété par la mezzo-soprano Delphine Haidan (la voix un peu plus grave), et la célèbre soprano française Natalie Dessay (née en 1965) ( et non, il n’y a pas de faute, elle a décidé d’enlever le « h » en hommage à l’actrice américaine Natalie Wood…). Natalie Dessay est l’un des rares exemples de musicienne à avoir commencé sur le tard: elle a découvert sa voix à 20 ans, et est ensuite rapidement devenue la célèbre chanteuse que l’on connaît…