Claude Debussy – Children’s Corner Suite – Doctor Gradus ad Parnassum

Un billet de 20 Francs avec Claude DebussyCher auditeur-lecteur, sois le bienvenu dans l’univers génial du Children’s Corner. Les morceaux de cette suite de Claude Debussy dédiée à sa fille de 3 ans forment un ensemble original, dans lequel le génie français semble s’amuser! En témoigne le titre du premier morceau de la suite, que nous vous présentons aujourd’hui.  Ce titre est une moquerie faite à tous les Gradus ad Parnassum de l’histoire: ce sont des livres de méthode artistique visant à faire atteindre l’excellence (en latin, cela signifie « La Montée au Parnasse » qui est la montagne des muses…). Debussy visait certainement celui de Muzio Clementi.

 » À ma très chère Chouchou… avec les tendres excuses de son père pour ce qui va suivre. » Sur ces mots de Papa Claude, place à la musique…

Claude Debussy – Estampes – Pagodes

PagodeNous avions déjà abordé le triptyque « Estampes », avec Jardin sous la Pluie, oeuvre par laquelle Debussy se jette à corps perdu dans l’exploration musicale, souvent assez figurative. Il cherche à intégrer à son style hérité du classicisme européen, des éléments nouveaux.

Debussy a été très impressionné par les orchestres javanais qu’il avait écoutés lors des expositions universelles de 1889 et 1900. Il décide alors de s’inspirer de ces mélodies pentatoniques, de ces airs méditatifs, dans la première de ses trois estampes, qui deviendra Pagodes, que nous vous proposons ici.

Comme toujours, avec son style cristallin, très peu chargé émotionnellement, Debussy réalise la rupture avec les romantiques.

Claude Debussy – Syrinx

"Pan et Syrinx"Syrinx est une courte pièce pour flûte seule qui illustre la dernière mélodie que joue le dieu Pan avant de mourir, dans la pièce Psyché, de Gabriel Mourey. Pourquoi le nom de Syrinx? Pan était en fait éperdument amoureux d’une nymphe du nom de Syrinx qui se transforma en roseaux pour échapper à son désir. En hommage à la nymphe, Pan confectionna un instrument de musique auquel il donna le nom de Syrinx, connu sous celui de flûte de Pan.

La version que nous vous proposons d’écouter aujourd’hui est de Jean-Pierre Rampal, considéré comme l’un des plus grands flûtistes français du XXe siècle, si ce n’est le plus grand.

Claude Debussy – La Mer – Jeux de vagues

La Mer, Debussy
La vague, de Hokusai, que Debussy voulait sur la couverture de la partition

Nous vous avions déjà présenté le premier mouvement de La Mer de Debussy, intitulé De l’aube à midi sur la mer, dans une interprétation dirigée par Claudio Abbado. Remontons dans sa barque, pour découvrir le deuxième mouvement, Jeux de vagues. Je vous laisse apprécier les merveilles sonores imaginées par Debussy… J’apprécie particulièrement le passage de 4:17 à 5:22, où l’on a la sensation d’être pris dans un grand un tourbillon de plus en plus agité, qui explose brutalement à la fin… Puis, la mer semble se calmer… C’est compter sans le dernier mouvement, durant lequel la tempête fera rage… Nous aurons l’occasion de vous le présenter un peu plus tard…

Claude Debussy – Estampes – Jardins sous la pluie

Claude DebussyCeux qui suivent régulièrement le blog savent que nous aimons bien Claude Debussy, l’un des grands pianistes français qui ont accompagné la transition du romantisme à la musique moderne. Ses oeuvres s’éloignent des simples prouesses techniques et du sentimentalisme écorché pour chercher une émotion plus délicate, moins violente. Sa musique se veut souvent représentative mais onirique, sophistiquée, subtile, un peu à la manière des impressionnistes en peinture. Cet aspect rêveur de la musique est très sensible dans Les Sirènes, Prélude à l’après-midi d’un faune, ou encore De l’aube à midi sur la mer.

Nous vous proposons aujourd’hui un des morceaux contenus dans l’oeuvre Estampes que Debussy composa en 1904 alors qu’il avait une quarantaine d’années. Le parallèle avec l’art pictural continue puisqu’une estampe désigne l’impression d’une gravure sur bois ou métal ou un dessin sur pierre.

Ce morceau est intitulé Jardins sous la pluie. Ecoutez et vous reconnaîtrez les thèmes « Dodo, l’enfant Do » et « Nous n’irons plus au bois », indices du fait que Debussy évoque la France dans ce morceau.

Fermez les yeux et imaginez la pluie battante, les enfants jouants, les oiseaux…

Claude Debussy – L’Isle Joyeuse

Claude DebussyEn 1904, Debussy, âgé de 42 ans et marié, rencontre une femme nommée Emma Bardac, dont il tombe follement amoureux. Il va jusqu’à quitter son épouse le 14 juillet pour s’enfuir à Jersey avec sa maîtresse, et c’est de cette époque que date L’Isle Joyeuse, pièce exubérante contant le bonheur des amants.

Sa femme, désespérée, tentera de se suicider quelques semaines après en se tirant une balle dans la poitrine (la compagne qui précédait Lily, Gaby, avait fait la même chose quelques années auparavant devant l’infidélité de Debussy…). Cette affaire fit scandale et le compositeur perdit de nombreux amis, d’autant plus qu’il semble que Debussy, après avoir accompagné sa femme à l’hôpital, soit reparti illico retrouver son amante!

Quoi qu’il en soit, L’Isle Joyeuse, ici interprétée par le pianiste français Alexis Weissenberg, n’en demeure pas moins une oeuvre superbe, et nous espérons qu’elle vous plaira…