Ludwig Spohr – Concerto pour clarinette en do mineur

Compositeur allemand trop rarement joué aujourd’hui, Ludwig Spohr était admiré à son époque pendant toute la 1ère moitié du 19ème siècle. Il est toutefois aujourd’hui connu de tout clarinettiste virtuose qui se respecte. Lui-même n’était toutefois pas clarinettiste mais avant tout violoniste et chef d’orchestre (c’est d’ailleurs l’inventeur de la mentonnière, sur laquelle l’instrumentiste repose son menton).

Spohr fut un compositeur très prolifique, qui écrivit 18 concertis pour violons, 9 symphonies, 36 quatuors à cordes, plusieurs opéras etc (nous avons de la marge sur ce site)… Mais il est aujourd’hui joué le plus souvent par les clarinettistes pour ses concertis reconnus pour leur virtuosité. Nous vous proposons aujourd’hui l’écoute de l’extrait d’un de ses 4 concertis pour clarinette. Rien qu’à l’écoute, vous reconnaîtrez que Spohr se situe parfaitement dans une période de transition entre le classicisme et le romantisme.

Franz Krommer – Concerto pour Clarinette en mi bémol majeur – 3ème mouvement

Franz Krommer (1759-1831) est un compositeur tchèque très prolifique (environ 300 oeuvres publiées). Il a été notamment maître de chapelle à la Cathédrale de Pecs en Hongrie, et compositeur officiel de la cour impériale d’Autriche à partir de 1813!
Il est particulièrement connu pour ses musiques dédiées aux instruments à vent, c’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui l’écoute du troisième mouvement de son concerto pour clarinette en mi bémol majeur.
L’écoute de ce morceau vous rappellera peut-être celle du concerto de Weber, que nous vous avions déjà donné l’occasion d’écouter sur ce site. Pour vous permettre de situer Krommer dans l’histoire de la musique classique, il est né l’année de la mort de Haendel, et s’est éteint quelques années après Beethoven…

Nous vous proposons ici l’interprétation du soliste clarinette arménien Narek Arutyunian (16 ans à l’époque)