Mikhaïl Glinka – Cherubim Song

On a déjà évoqué ici le Groupe des Cinq, lors de la présentation du Vol du Bourdon de Rimski-Korsakov. Ces cinq compositeurs russes de la seconde moitié du XIXème siècle représentaient en un sens le mouvement romantique nationaliste russe à l’époque. Ils eurent pour inspirateur et modèle le grand compositeur Mikhaïl Glinka (1804-1857), considéré comme le fondateur de l’École russe et dont la musique a très souvent une dimension dramatique et profonde. C’est justement pour illustrer la profondeur sublime de son œuvre que j’ai choisi aujourd’hui de vous proposer l’écoute de son « Cherubim Song », que l’on pourrait traduire par « Cantique des chérubins ».

Pour l’anecdote, Boris Eltsine avait choisi la Chanson Patriotique, adaptation d’une pièce pour piano de Glinka, comme hymne national de la Fédération socialiste fédérative soviétique de Russie en 1990!

Gustav Mahler – Symphonie n° 3 – 4ème et 5ème mouvements

Gustav Mahler (1860-1911), chef d’orchestre et compositeur autrichien, est un musicien dont on peut dire qu’il fait le pont entre la période romantique et la période moderne.

Ses dix symphonies, dont la dernière est inachevée, ont laissé une empreinte majeure dans l’histoire de la musique. A l’époque où l’Europe découvrait son œuvre, la musique française et la musique allemande se livraient une guerre ouverte, ce qui fit dire à Claude Debussy, qui assistait à la première de la 2ème symphonie de Mahler à Paris: « Ouvrons l’œil (et fermons l’oreille)… Le goût français n’admettra jamais ces géants pneumatiques à d’autre honneur que de servir de réclame à Bibendum. »

On dira ce que l’on voudra, mais j’espère que cet extrait vous donnera l’envie de découvrir un compositeur étonnant et complexe, à la fois controversé et admiré par beaucoup. Le chef d’orchestre letton Mariss Jansons a l’air en tous cas d’être exalté par ce qu’il dirige!

La musique de Mahler a été bannie par le IIIème Reich en raison de ses origines juives: vous qui avez la chance de pouvoir l’écouter, profitez-en, et mettez le volume à fond jusqu’au bout!