Ludwig van Beethoven – Symphonie N°9 – 2° Mouvement

BeethovenEcoutons aujourd’hui le très connu deuxième mouvement de la 9ème symphonie de Beethoven, considérée comme beaucoup comme l’une des plus grandes symphonies de tous les temps… et popularisée par le biais de l’hymne à la joie (dont on peut voir le thème poindre ici à partir de 7:00…)

La visualisation des données musicales proposée ici est assez intéressante… Elle illustre bien le concept de fugue au tout début par exemple. Bon, évitez tout de même de regarder la vidéo tout du long en grand écran!

Ludwig van Beethoven – Symphonie N° 6 « Pastorale » – 1er mouvement

Symphonie PastoraleRetour à la symphonie aujourd’hui, avec la sixième de Beethoven (1770-1827). Composée vers 26 ans, en même temps que la cinquième (vous savez celle qui fait PomPomPom POOOOM), elle se distingue du reste des oeuvres du maître allemand en ce qu’elle n’est pas de la musique pure. En effet, elle s’attache à exprimer une réalité concrète, en l’occurence la Nature, d’où son surnom de « Pastorale ».

Le sous-titre de ce premier mouvement (Allegro ma non troppo) se traduit par « Eveil d’impressions agréables en arrivant à la campagne ». Et comme vous l’avez deviné, lorsque je ferme les yeux, je constate qu’il est extrêmement facile d’imaginer une campagne douce et joyeuse avec cette musique! Pas vous?

Rappelez-vous: ce morceau a été utilisé dans Fantasia…

Beethoven – La lettre à Elise – slightly different

Par Laurent Barbezieux – Audituri Te Salutant!

Aujourd’hui, troisième épisode des vidéos HORS-JEU! Tous les vendredi soirs, une vidéo décalée (passionnante, bizarre, impressionnante ou simplement drôle) vous attendra pour vous donner le sourire après une dure semaine de boulot!

On ne présente plus La lettre à Elise, célébrissime composition pour piano de Beethoven, qui n’est d’ailleurs une « lettre » qu’en français. Le titre original est en effet Für Elise, soit Pour Elise : une fois n’est pas coutume, la version allemande est plus concise!

Ce morceau donc, à la mélodie entêtante, a été joué – et parfois un peu massacré, il faut bien le dire! – par des générations de pianistes parfois un trop débutants. Le morceau est en effet assez simple, mais l’on retrouve dans la deuxième partie du morceau le romantisme cher à Beethoven.

Ludwig Van Beethoven – Sonate n°8 « Pathétique » – 1° Mouvement

Sonate numéro 8, dite "Pathétique"Cela faisait longtemps que nous nous étions séparés de Beethoven. Le morceau que je vous propose aujourd’hui est sans doute son premier chef d’oeuvre pianistique, composé à 27 ans. Il y affirme un style, une marque reconnaissable par la suite.

Le morceau commence solennellement, avec lenteur et puissance. Puis c’est l’envolée (à partir de 1:27), poignante avant que le morceau se fasse moins lourd. Les mêmes thèmes sont ensuite repris et variés jusqu’à la fin.

L’interprétation de Vladimir Horowitz (encore lui) est particulièrement juste.

Pour retrouver les autre oeuvres de Beethoven, cliquez sur LUDWIG. Bonne écoute!

Beethoven – Symphonie n°5 – 4° mouvement – Chef d’orchestre miniature

Aujourd’hui, deuxième épisode des vidéos HORS-JEU! Tous les vendredi soirs, une vidéo décalée (passionnante, bizarre, impressionnante ou simplement drôle) vous attendra pour vous donner le sourire après une dure semaine de boulot!

La vidéo ci-dessous vous présente Jonathan, enfant de 3 ans pour qui la conduite d’un orchestre semble instinctive…  Je vous laisse admirer.

Pour retrouver les vidéos hors-jeu, cliquez sur Offside.

Ludwig Van Beethoven – Symphonie N°7 – 2ème Mouvement Allegretto

Beethoven Nous vous proposons aujourd’hui une petite virée dans l’univers de ce cher Ludwig Van (1770-1827) avec cette symphonie toute en paradoxes. A la fois violente et calme, apaisante et torturée…

Mais après tout, n’est-ce pas normal pour celui à qui Haydn écrivit en 1793: « Vous avez beaucoup de talent et vous en acquerrez encore plus, énormément plus. Vous avez une abondance inépuisable d’inspiration, vous aurez des pensées que personne n’a encore eues, vous ne sacrifierez jamais votre pensée à une règle tyrannique, mais vous sacrifierez les règles à vos fantaisies ; car vous me faites l’impression d’un homme qui a plusieurs têtes, plusieurs cœurs, plusieurs âmes. »

L’interprétation est du New-York Philarmonic Orchestra, dirigé par le compositeur de West Side Story, Leonard Bernstein (1918-1990).

Montez le son…

Ludwig van Beethoven – Sonate n°5 – 1° mouvement

Beethoven (1770-1827) est souvent reconnu comme le dernier grand compositeur de la période classique, et l’on dit qu’il a préparé la transition vers la musique romantique. On peut sentir poindre ce romantisme dans la sonate n°5 pour violon et piano, dite Printemps, dont voici le premier mouvement, dans une interprétation de Itzakh Perlman (violon) et Vladimir Ashkenazy (piano)