Johann Sebastian Bach – Messe en Si – Et Resurrexit

En ce jour de Pâques, voici un extrait de la messe en Si de Jean-Sébastien Bach, dont le « Et Resurrexit » (en ré majeur) est approprié! La composition de l’oeuvre a été étalée sur plus de vingt ans, cet extrait étant daté de 1748-49, juste avant la mort du Cantor de Leipzig.

La création de l’oeuvre (c’est-à-dire son exécution complète) fut d’ailleurs largement posthume, puisqu’elle semble avoir eu lieu en 1859 en Allemagne!

Place à la musique glorieuse, et bon lundi de Pâques à tous!

Johann Sebastian Bach – Passion selon St Jean – Herr, unser Herrscher

Jean-Sébastien BachDès le début de la passion selon Saint Jean de Johann Sebastian Bach, on sent que l’on n’entre pas dans quelque chose de gai… Cette musique a en effet quelque chose de très angoissant, et quand on sait le sujet de l’oeuvre, on le comprend… Les chrétiens célèbrent demain le vendredi saint, jour de la mort de Jésus, et c’est donc pour nous l’occasion de vous faire écouter cette très belle page de musique sacrée… Si vous voulez rester dans l’ambiance, nous vous conseillons d’écouter l’extrait de la Passion selon Saint Matthieu que nous vous avions présenté l’an dernier.

Johann Sebastian Bach – Magnificat en Ré majeur BWV 243 – Magnificat Anima Mea

Morceau des plus puissants aujourd’hui pour le moral, à écouter à fond pour en faire profiter les voisins! Il s’agit du Magnificat Anima Mea tiré de l’une des oeuvres vocales majeures de Bach, son Magnificat en Ré majeur. Il s’agit d’une de ses rares compositions reposant sur un texte en latin.

L’oeuvre été écrite à l’origine pour la Fête de la Visitation de la Vierge Marie le 2 Juillet 1733 pour choeur à cinq voix et orchestre.

Nous aurons peut-être l’occasion de vous présenter d’autres parties de ce Magnificat qui en comporte 12 (alternant mouvements pour choeurs et arias pour Sopranes, alto, ténor ou basse).

Johann Sebastian Bach – Petits livres de notes d’Anna Magdalena Bach – Menuet en Sol majeur

Bach et sa familleUn peu d’histoire aujourd’hui! Le génie du baroque, Bach, père de 4 enfants, mais ayant perdu sa femme à 36 ans,  décida de se remarier avec Anna Magdalena Wilcke, une jeune cantatrice de seize ans sa cadette. On sait bien peu de choses de la vie d’ Anna Magdalena, à l’ombre du grand Bach, si ce n’est qu’elle mettra au monde treize enfants, dont deux deviendront des musiciens de talent. Dernier enfant d’un trompettiste, elle est, elle aussi, issue d’une famille très musicienne. Comme on peut s’en douter, on faisait donc beaucoup de musique chez les Bach, et le témoignage le plus attachant de cette pratique musicale privée (ou Hausmusik en allemand) reste le « Petit livre d’Anna Magdalena Bach ».

Lorsque Bach offrit ce recueil de piécettes à sa femme, ce n’était encore qu’une ébauche. Au fil du temps, Bach et sa femme ont ensemble complété le cahier qui contient aujourd’hui de multiples menuets, arias, polonaises,… sans difficulté technique particulière, ce qui explique que plus d’un apprenti musicien ait reçu ses premières leçons de piano en travaillant sur ce recueil.

Mélodie simple, donc, mais qui n’en est que plus belle!

Johan Sebastian Bach – Suite orchestrale en si mineur BWV 1067 – Badinerie

BachMusique légère pour le dimanche soir, afin de se mettre de bonne humeur pour reprendre une nouvelle semaine! Nous vous proposons d’écouter le dernier mouvement de la deuxième suite orchestrale de Bach (qui en a composé quatre). Cette musique si légère et virevoltante est en revanche d’une difficulté d’inteprétation non négligeable pour le soliste!

Nous vous proposons d’écouter une version de l’Amsterdam Baroque Orchestra, sous la direction de Ton Koopman.

Bach – Seven Cellos

Vendredi, c’est hors-jeu, vacances ou pas vacances! Faisons aujourd’hui la connaissance de Steven Sharp Nelson, membre du duo The Piano Guys. Enfant, Nelson a appris le violoncelle, les percussions et la guitare. Adulte, il arrange des morceaux, parfois classiques, pour ses trois talents.

Découvrez le phénomène sur un morceau de Bach que nous avions déjà présenté: le prélude de la suite pour violoncelle N°1.

Johann Sebastian Bach – Cantate 82a – Ich habe genug

Bach a composé cette cantate « Ich habe genug » (Je suis comblé), en 1727 à Leipzig à l’occasion de la commémoration de la Présentation de Jésus au Temple. La pièce a été écrite à l’origine en do mineur pour un hautbois soliste et une voix de basse. La version que nous vous proposons ici a été transposée en mi mineur, le hautbois remplacé par une flûte, et la voix de basse interprétée par la soprane Natalie Dessay.

Nous avons déjà eu l’occasion de vous présenter des cantates de Bach, et ce n’est pas fini puisqu’il en a composé plus de 250…