Arvo Pärt – Magnificat

galaxie sur lamusiqueclassique.com

Moment sublime de musique éthérée ce soir, avec le Magnificat d’Arvo Pärt. Nous vous avions notamment déjà présenté Spiegel im Spiegel, sans doute une de ses oeuvres les plus connues.

Comme le démontre une fois de plus le morceau du jour, ce compositeur estonien prend plaisir à créer de la musique simple, sans multiplications des procédés virtuoses. Mais son génie est d’arriver, malgré cela, à proposer des compositions d’une complexité émotionnelle inouïe et d’une profondeur quasi métaphysique.

Cela me rappelle un peu le Lacrimosa de Zbigniew Preisner… Peut-être parce que dans les deux cas, il suffit de fermer les yeux pour sentir son âme transportée vers des dimensions stellaires…

Ce morceau sera également interprété au concert que je co-organise le 11 décembre à St-Louis-en-l’Île, au bénéfice d’une école au Cambodge. Rien que pour ce morceau, ça vaut le coup de venir, non? ;-)

Arvo Pärt – Für Alina

Pierre Pérot – Audituri Te Salutant!

Arvo PärtDatant de 1976, Für Alina, est considérée comme l’une des oeuvres fondatrices du style musical tintinnabuli, s’inspirant de clochettes liturgiques (tintinnanbules). Ce morceau marque le tournant des créations d’Arvo Pärt, qui s’illustrera désormais comme compositeur majeur du minimalisme, dans sa branche « mystique ».

A la suite de cette création suivront dans la même veine des œuvres restées célèbres Cantus in Memoriam Benjamin Britten, Fratres, Tabula rasa ou Sarah Was Ninety Years Old, empreintes du même mysticisme quasi-religieux.

On retrouve dans ce court morceau cette grandeur dans la simplicité, cette fraîcheur et luminosité des sonorités détachées, et une subtilité des silences qui nous conduit vers une calme et douce extase.