Isaac Albéniz – Suite Española – Granada

Nouvel article sur la musique espagnole du XIXe siècle, et aujourd’hui nous vous emmenons jusqu’à Grenade, dans le sud du pays de nos cousins ibères ! Pour cela, Albéniz sera un très bon guide et vous offrira un voyage en première classe. Dans la suite Española, il rend hommage aux plus grandes villes d’Espagne et associe à chacune d’elles un élément artistique qui la singularise. A écouter ce morceau, on y discerne des éléments propres au romantisme européen qui s’associent à des sonorités purement espagnoles : un symbole du brassage culturel qui a bâti la riche histoire de la ville de Grenade?

Si le style diffère assez clairement de Granados, il n’empêche que la musique d’Albéniz est très propre, délicate, tout en restant sensuelle dans une grande mesure. Et l’authenticité n’en démord pas : grand voyageur, Albéniz a dans sa vie vu bien des monts et bien des merveilles…  le contraire du cliché de l’artiste maudit flanqué devant sa table de travail en attendant que sa Muse daigne lui sourire !

A bientôt pour d’autres morceaux de la suite Española et d’autres trésors musicaux venus de la péninsule ibérique !

Isaac Albéniz – Pavana-Capricho

AlbénizUn peu de musique ensoleillée, que l’on doit au pianiste et compositeur catalan Isaac Albéniz (1860, Camprodon -1909, Cambo-les-Bains). Ses oeuvres pour piano sont très inspirées de la musique folklorique espagnole, comme vous allez vous en rendre compte.

Nous vous proposons deux versions de cette pavane caprice : la version originale pour piano quatre mains, ainsi qu’une transcription pour guitare, qui aura peut-être un côté plus « authentique » à l’oreille…