• Gaëtan

    Bonjour. Je n’ai commencé à m’intéresser et à réellement écouter de la musique classique qu’il y a peu de temps et je viens de découvrir votre excellent site. Merci beaucoup, il est très bien fait, simple, compréhensible et intéressant. Je pense venir ici régulièrement. :-)

    • Alex

      Merci pour vos encouragements, nous sommes ravis que cela vous plaise!

  • Raoul Voizieu

    Merci à tous les contributeurs pour leur initiative, leurs connaissances, leurs talents, sans même parler  de leur sens de l’humour.
     
     J’ai vivement apprécié la très belle analyse du professeur Rimbert. Enfin, quelqu’un qui comprend l’essentiel du grand, du très grand Mazarévitch, et communique avec un art consommé aussi bien sa passion propre que celle du maître viennois, parfaitement servie par un duo dont on pourrait penser qu’ils ont eux-mêmes été nourris au pied d’un silo de double-bécarres.
     
    Quant à mes amis d’Outre-Rhin, après s’être un peu piqués d’orgueil national en voyant une des plus grandes figures du romantisme allemand ramenée à ses origines flamandes, et la folle vivacité qui ponctue la quatorzième sonate de cet autre maître viennois réduite à son funèbre premier mouvement, il n’ont pu que se réjouir de l’excellente traduction en sous-titres.
     
    A l’occasion, un petit morceau du jour présentant la dernière séquence de la Scène 2 du Rheingold mettrait en évidence le caractère magistralement précurseur d’un autre génie romantique.