Georg Friedrich Haendel – Messie – Alleluia

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Je vous propose aujourd’hui d’écouter le célèbre Alleluia du Messie de Haendel. Haendel (1685-1789) est un compositeur allemand, naturalisé anglais par la suite.

Vous remarquerez que les gens sont debout dans la salle. Ce n’est pas pour mieux voir, mais pour respecter la tradition selon laquelle le roi d’Angleterre George II se leva devant la beauté de ce morceau la première fois qu’il l’entendit. Depuis, à chaque concert, l’assistance se lève au moment de l’Alleluia.

Le London Symphony Orchestra est ici dirigé par Sir Colin Davis.

Et si ça vous amuse, voici un flashmob reprenant l’Alleluia du Messie de Haendel, réalisé en novembre dernier dans un centre commercial au Canada:

Piotr Tchaïkovski – Concerto pour violon – 1° mouvement

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

TchaikovskiAujourd’hui, le premier mouvement du concerto pour violon de Tchaïkovski, compositeur russe du XIX° siècle. Ce concerto romantique est réputé être très difficile à jouer, vous vous en rendrez peut-être compte à l’écoute…

Pour le contexte, c’est après son mariage malheureux avec Antonina Milukova que le compositeur a commencé a travailler ce concerto, ce qui en explique peut-être la teneur mélancolique…

Si vous avez été au cinéma voir  le film Le concert, vous reconnaîtrez sans difficulté ce morceau.

WA Mozart – La Flûte enchantée – In Diesen Heil’gen Hallen

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Aujourd’hui, je vous propose d’écouter l’aria de Sarastro dans la Flûte enchantée, In Diesen Heil’gen Hallen (dans ces salles sacrées)
Comme toujours chez Mozart, on est frappé par la magie de l’adéquation entre la musique et les paroles, qui évoquent ici un lieu sacré où règne l’amour entre les hommes.

L’interprétation est de Kurt Moll – célèbre basse allemande – accompagné par le Metropolitan Opera Orchestra dirigé par James Levine.

Pour les paroles, vous les trouverez ici avec la traduction anglaise.

Franz Liszt – Liebestraum N°3

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Pour inaugurer lamusiqueclassique.com, je vous propose de commencer avec ce morceau très connu de Franz Liszt: Liebestraum N°3 (signifiant rêve d’amour), interprété par l’un des plus grands pianistes et chefs d’orchestre du XX° siècle, Daniel Barenboim; Liszt est un compositeur romantique, ce qu’illustre bien ce morceau, troisième volet des Liebesträume.

Je vous laisse rêver :-)