Enrique Granados – La Maja y el Ruiseñor

Nous vous proposons ce soir de découvrir une musique aux accents hispanisants,  de fait, elle fut écrite par le compositeur espagnol Enrique Granados (1867-1916). La Maja y el Ruiseñor (la jeune fille et le rossignol) est ici interprétée par Natalie Dessay… J’aime beaucoup le petit passage qui commence aux alentours de quatre minutes; si vous n’êtes pas convaincu par le début du premier coup, allez écouter par là ;-)… Bonne écoute!

Heinrich Proch – Deh, torna mio bene

Natalie DessayNous vous proposons d’écouter aujourd’hui un très bel air du compositeur autrichien Heinrich  Proch, chanté par la soprano coloratura Natalie Dessay; ce morceau est tiré du superbe album  Vocalises que la cantatrice a sorti en 1998, et dont nous vous avions déjà fait découvrir l’envoûtante vocalise de Rachmaninov

Serguei Rachmaninov – Vocalise

Nous retrouvons aujourd’hui Natalie Dessay, dans cette vocalise d’une beauté hypnotisante, que Rachmaninov a écrite  dans une période de grande anxiété; il était en effet tourmenté par la pensée de la mort, qui venait notamment de frapper son ami et rival Scriabine, ainsi que son ancien professeur. D’après Marietta Shaginyan, jeune femme avec laquelle il entretenait une correspondance à cette époque, la mort l’épouvantait: »On ne peut pas vivre si c’est pour mourir; comment pouvez-vous supporter l’idée que vous êtes mortels? » lui écrivait-il.

Long cri mystérieux, implorant, on ressent toute la souffrance du compositeur à travers cette vocalise…

De nombreuses transcriptions de ce morceau ont été faites; s’il vous a plu, vous ne devriez pas rester insensibles à cette interprétation de Itzhak Perlman: