WA Mozart – L’Enlèvement au Sérail – Ouverture

L'enlèvement au sérailMozart, je le reconnais, est le compositeur dont nous parlons le plus sur ce blog. Cela n’est en aucun cas calculé mais il faut croire que son génie nous force un peu la main ;)

Découvrons aujourd’hui un opéra composé par Wolfgang aux alentours de 1781, sur une commande de l’Empereur d’Autriche Joseph II qui désirait développer l’opéra en allemand, la langue habituelle pour ce type d’oeuvre étant alors l’italien.. Ceux qui ont vu le film Amadeus se souviennent d’ailleurs de cette scène amusante où les proches de l’Empereur s’offusquent d’apprendre que Mozart va composer un opéra dont le libretto se déroule dans un harem turc!

Commençons logiquement par l’ouverture dont la fonction est non seulement de présenter quelques thèmes musicaux principaux, mais surtout de permettre aux retardataires d’arriver sans rien perdre de l’action et sans déranger les acteurs!

Après les premières notes de violon, légères et sautillantes, Mozart nous fait sursauter en faisant intervenir des instruments aux sonorités de fanfare… Ceci n’est pas anodin car les Janissaires, corps d’élite de l’Empire Ottoman furent parmi les premiers à utiliser ce type de musique pour stimuler leur entrain à l’effort!

Attention, ça réveille!

Franz von Suppé – Die Leichte Kavallerie – Ouverture

Aujourd’hui, c’est le 14 juillet : l’heure du traditionnel défilé sur les Champs-Elysées. L’occasion est trop belle de vous sortir de notre chapeau un beau morceau de fanfare pour célébrer l’événement !

C’est pourquoi vous allez faire connaissance avec l’Autrichien Franz von Suppé (1819-1895). Ce dernier, chef d’orchestre de son état, fut également un compositeur prolifique d’opérettes et opéras, dont la postérité n’a retenu que les élégantes et puissantes ouvertures. L’ouverture de la Cavalerie Légère fait partie de ces morceaux très souvent joués et admirés pour le sentiment de grandiose et d’héroïsme qu’ils procurent. Faisant la part belle aux cuivres, Suppé mime l’arrivée en grandes pompes d’un cortège impérial précédé par la cavalerie légère, qui symbolise à travers l’élégance équestre l’ordre et la légitimité du pouvoir.

A la barre, Herbert von Karajan conduit l’exécution d’un morceau qui vous réconciliera avec les cuivres : trompettes, cors, trombones, voire même ce mastodonte qu’est le tuba!

Georg Philipp Telemann – Ouverture des nations anciennes et modernes

Telemann (1681-1767) est le principal représentant allemand de ce que l’on nomme le pré-classicisme en musique. Il est l’auteur d’une oeuvre considérable qui touche à tous les genres reconnus de la musique de son temps.

Alors que son époque l’avait préféré à Bach et Haendel (qu’il connut tous deux personnellement), l’évolution des idéaux musicologiques au cours du XIXème siècle conduisit à une dépréciation de ses créations. Mais il n’en reste pas moins génial et l’Ouverture que nous vous proposons aujourd’hui ne devrait pas entamer votre bonne humeur!

Il s’agit là d’une interprétation de l’Akademie für Alte Musik Berlin avec la violoniste germano-japonaise Midori Seiler.

Telemann,période baroque,Ouverture des Nations anciennes et modernes

WA Mozart – La Flûte enchantée – Ouverture

MozartRetour aujourd’hui sur le dernier – et pas le moindre – opéra de Mozart: La Flûte Enchantée, dont nous vous avions déjà présenté l’aria de Sarastro et le duo de Papagena et de Papageno.

Dès cette ouverture, on retrouve la tension entre les thèmes grandioses (jusqu’à 1:26), effrayants, mettant en scène de grands personnages, souvent inspirés de la mythologie, et la légèreté insouciante que représente Papageno (à partir de 1:26, dans un thème volé au pianiste italien Muzio Clementi, comme vous le verrez dans l’article de demain ;-) ).

Je vous laisse en compagnie de James Levine, à demain!

Robert Schumann – Ouverture de la fiancée de Messine

En 1851-1852, Schumann compose l’Ouverture de la fiancée de Messine. Cette oeuvre symphonique est inspirée d’une tragédie de Schiller écrite en 1803 et qui suscita des controverses pour ses emprunts à la tragédie grecque considérée au début du XIXème siècle comme obsolète.
Vous apprécierez ici la musique de Schumann que beaucoup considèrent comme le plus représentatif des compositeurs romantiques. Ecoutez la fougue, l’élan et l’excitation folle que réussit à rendre cette composition!!

Felix Mendelssohn – Le Songe d’une Nuit d’Ete – Ouverture

Felix MendelssohnAprès 243 articles, je m’étonne que nous ne vous ayons proposé que 2 morceaux du génial Mendelssohn, le Mozart du XIX° siècle (à savoir Romances sans Paroles et le Concerto pour Violon en mi mineur)

Reprenons donc avec cette géniale ouverture, composée en 1826 pour évoquer le Songe d’une Nuit d’Été de Shakespeare. Mendelssohn n’a alors que 17 ans, ce qui laisse… rêveur quand on écoute ce morceau, tant l’atmosphère féerique des lieux où se déroulent la pièce est puissamment évoquée.

Anecdote amusante: Mendelssohn n’avait écrit que l’ouverture, sans intention d’aller plus loin! Et ce n’est que 17 ans plus tard qu’il a composé d’autres morceaux pour la même oeuvre, à la demande d’un roi de Prusse.

Tchaikovski – Ouverture solennelle 1812 – Finale

« L’ouverture sera très explosive et tapageuse. Je l’ai écrite sans beaucoup d’amour, de sorte qu’elle n’aura sans doute pas une grande valeur artistique ». Cette citation est de Tchaikovski (1840-1893) lui-même, au sujet de son oeuvre dont nous présentons une partie aujourd’hui. Fausse modestie ou simple manque de recul? Quoiqu’il en soit, le retentissement qu’a cette oeuvre encore aujourd’hui semble contredire le jugement de l’artiste.

L’ouverture solennelle 1812 a été écrite en 1882, alors que le compositeur a 42 ans, pour célébrer les victoires russes dans les guerres napoléoniennes. Elle dure normalement une bonne quinzaine de minutes mais nous avons choisi de ne vous en présenter que le célèbre Finale. Cela dit, je vous conseille, si vous en avez la curiosité, d’aller retrouver l’oeuvre complète ici.

La musique que l’on entend dans ce finale est très imagée et il est aisé d’imaginer le champ de bataille. Elle commence par quelques notes de La Marseillaise qui figurent les victoires françaises. Les canons (de vrais canons!) qui arrivent ensuite signifient que les troupes russes reprennent le dessus! Pour voir une vidéo de ce final avec les canons, cliquez-ici!

PS: C’est également la musique qui passera dans toutes les mairies de France en 2027, le jour de l’élection d’un certaine Othman N. à la présidence de la République… Mais chut! Il n’est pas encore au courant…