Johannes Brahms – Ouverture pour une fête académique

Johannes BrahmsUn peu de majesté ce soir avec Johannes Brahms et cette Ouverture pour une fête académique, écrite en remerciement pour sa nomination comme docteur honoris causa à l’université de Breslau. Il avait d’abord pensé à remercier l’université par un petit mot, mais un de ses amis lui ayant fait remarquer que de sa part, c’était peut-être un peu juste, le compositeur a finalement décidé d’écrire cette ouverture. Il s’est un peu amusé, en récupérant notamment des chansons étudiantes, comme « Wir hatten gebauet ein Stattliches Haus« , qu’on entend ici à partir de 1:43, et en les transcrivant pour orchestre symphonique.

Voici l’orchestre de Paris, dirigé par Paavo Järvi.

WA Mozart – Cosi Fan Tutte – Ouverture

Mozart dans AmadeusNoblement, dignement, c’est ainsi que débute cette ouverture… Mais qu’on ne s’y trompe pas, c’est plutôt la folie qui animera cet opéra, comme on le comprend dès que la musique commence à s’emballer, juste après les six notes (0:45 à 0:53) sur lesquelles seront chantées les paroles « Cosi Fan Tutte » un peu plus tard !

Rappelons l’histoire de Cosi Fan Tutte (« Elles font toutes ainsi ») : deux officiers, convaincus de la fidélité parfaite de leurs épouses, décident de les mettre à l’épreuve : ils leur annoncent leur départ pour la guerre (quintette Sento oh dio…), et après des adieux déchirants (Soave sia il vento), reviennent aussitôt déguisés, chacun séduisant alors la femme de l’autre, les deux épouses ayant été mises en condition par une malicieuse servante les ayant incité à profiter de l’absence de leur mari (In Uomini, in soldati) …

Hector Berlioz – Le carnaval romain

Hector BerliozEn 1838, Hector Berlioz fait jouer son opéra Benvenuto Cellini, retraçant l’histoire d’un sculpteur florentin du XVI° siècle. Malheureusement, l’oeuvre est très mal accueillie, et est très vite retirée… Mais quelques années plus tard, Berlioz va piocher dans l’opéra déchu et y récupère deux thèmes qui seront mis en valeur dans l’ouverture que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui, dans une version interprétée par le Youtube Symphony Orchestra, cru 2011!

Serguei Prokofiev – Ouverture sur des thèmes juifs

ProkofievVoyage en Europe de l’Est ce soir, grâce à Prokofiev qui nous transporte dans le berceau de la musique klezmer avec son ouverture sur des thèmes juifs. Ce morceau lui avait été commandé par un ensemble juif alors que le compositeur demeurait à New York. A la fois joyeuse et triste, cette musique très particulière a inspiré de nombreux compositeurs, comme Mahler ou Chostakovitch, pour ne citer qu’eux.

Ludwig Van Beethoven – Coriolan – Ouverture

Beethoven chef d'orchestreChères amies, chers amis, aujourd’hui, comme souvent, Beethoven nous emmène dans les méandres ténébreux de son esprit génial et vraisemblablement tourmenté!

L’oeuvre que nous vous présentons aujourd’hui ne fait pas partie des incontournables classiques de Beethoven (sauf sans doute pour les initiés!). Il me semble pourtant qu’elle est une exceptionnelle réussite du maître de Bonn! Donc je suis ravi si notre site le fait découvrir à certain(e)s d’entre vous :)

Coriolanus est, à la base, une oeuvre dramatique d’un auteur autrichien, contemporain de Beethoven. Elle raconte une histoire tragique, celle d’un général romain antique qui se rebelle après avoir été exilé et lève une armée pour prendre Rome. Mais à l’approche de la Ville Eternelle, des femmes sortent pour persuader Coriolan de ne pas mener l’attaque. Parmi celles-ci se trouvent sa mère, sa femme et ses enfants… Il renonce alors à son entreprise meurtrière et se suicide.

Dans cette ouverture, Beethoven fait bien sentir, tour à tour, les deux influences qui s’affrontent dans l’esprit du général: on entend une mélodie martiale et belliqueuse, puis une voix plus douce et chaleureuse, celle des femmes en supplique… Et enfin, la musique meurt, dans un silence presque honteux… brrr, quel génie!

Merci Ludwig!

Félix Mendelssohn – Les Hébrides (« La grotte de Fingal »)

Nous vous avions déjà présenté la symphonie Écossaise de Mendelssohn, à travers son joyeux deuxième mouvement. L’ouverture des Hébrides est un autre chant d’amour du compositeur à l’Ecosse, et particulièrement à l’île de Staffa où se trouve la grotte de Fingal, qui illustre cet article. Mendelssohn avait été impressionné par cette structure volcanique profonde de près de 70 mètres, dans laquelle l’eau s’engouffre en résonnant…

On peut repérer deux thèmes qui vont être déclinés pendant l’ouverture : le premier dès le début, et le second qui apparaît à 1:45, joué par les violoncelles.

Bonne soirée!

Ludwig van Beethoven – Egmont – Ouverture

BeethovenDécouvrons ce soir un morceau de Beethoven moins connu du grand public : il s’agit de l’ouverture d’Egmont, qui est une « musique de scène » pour la pièce du même nom écrite par Goethe, dans laquelle le fameux Egmont se révolte contre un pouvoir despotique, et mourra en martyre… Laissez-vous emporter par les grands crescendi mis en place par le compositeur…

Le chef d’orchestre Leonard Bernstein dirige ici le Wiener Philarmonik.