César Franck – Prélude, Fugue et Variations

Ce soir, un morceau très connu, d’une grande beauté, qui ne pourra que vous plaire : il s’agit du « Prélude, Fugue et Variation » de César Franck, dont les précédents articles ont dû vous faire voir son grand attachement pour la musique religieuse (quand bien même il vivait à l’époque romantique, beaucoup plus « séculière » que l’époque baroque par exemple). C’était bien sûr une manière d’exercer son instrument de prédilection, l’orgue, dont il fut l’un des maîtres incontestés de l’Europe au XIXe siècle. Dédié à son ami Camille Saint-Saëns, ce morceau est décomposé en trois parties, qui se jouent généralement à la suite; il reprend la forme, le style, et les techniques musicologiques familiers à Bach. Ainsi, la Fugue (3:11) donne lieu à l’incontournable développement contrapuntique que les baroques ont exploité durant le XVII-XVIIIe siècle. Quant aux Variations (qui arrivent à la sixième minute environ), une ligne « intermédiaire » s’infiltre dans le thème et la basse initiaux. Bref, une bien belle performance qui permit aux auditeurs de Franck de faire un énorme saut en arrière, à l’époque des grands organistes baroques. Ce « saut », on espère que vous le ferez aussi, du moins pendant la durée de ce morceau !

Léon Boëllmann – Suite Gothique – Toccata

Léon BoëllmannUn peu d’orgue aujourd’hui, avec un morceau majestueux que nous devons à Boëllmann (1862-1897), qui compte parmi les organistes français les plus célèbres. A son époque, en plein romantisme, la toccata pour orgue est une pièce brillante qui permet de mettre en valeur les possibilités sonores des grandes orgues de Cavaillé-Coll (célèbre facteur d’orgues français).

La « Toccata » de la Suite Gothique de Böellmann en est une illustration parfaite. Le jeu sur les manuels est virtuose, et la pédale développe le thème musical. Nous vous proposons d’écouter le morceau joué par Olivier Latry, un des organistes titulaires de Notre Dame de Paris, car les orgues de la cathédrales sont justement des orgues retravaillées par Cavaillé-Coll.

Johann Sebastian Bach – Toccata et Fugue en Ré mineur

Jean-Sébastien BachAujourd’hui, incontestablement une des œuvres les plus connues de l’histoire de la musique, et à juste titre compte-tenu du génie qui l’habite: la Toccata et Fugue en ré mineur de Bach (1685-1750).  La teneur de la vidéo permet d’apprécier encore plus la fine complexité de cette composition, qui date des premières années du XVIII° siècle, soit de plus de 300 ans.

Pour information, une toccata est une pièce pour clavier qui doit permettre à l’interprète de prendre connaissance d’un nouvel instrument, en lui montrant ce que « cet instrument a dans le ventre ». Quant à une fugue, vous pouvez retrouver ce que c’est dans notre lexique ;-)