Antonio Vivaldi – Concerto pour hautbois Op. 7 N°7

VivaldiUn peu de gaieté baroque avec Vivaldi et son concerto pour hautbois Op. 7 N°7. A l’époque, si les concertos n’étaient pas aussi longs que ceux qu’on peut trouver à l’époque romantique, ils n’en étaient pas moins structurés. L’agencement de celui-ci est assez simple et bien équilibré : l’Allegro avec le thème principal, commençant à l’unisson pour donner de la puissance et de la vivacité ; puis le Largo, mouvement lent et plus triste, à partir de 2:56, avant de conclure avec un nouvel Allegro à partir de 5:03, plus enjoué.

Ludwig August Lebrun – Concerto n. 1 pour hautbois en ré mineur

Ludwig August Lebrun est un hautboiste et compositeur allemand né en 1752 à Mannheim et décédé en 1790 à Berlin.

Hautboiste virtuose, il intègre, dès l’âge de 12 ans, l’orchestre de la cour du prince Elector Carl Theodor à Mannheim. Il épouse la soprane Franziska Danzi, une chanteuse très connue à l’époque. Lebrun n’est pas un compositeur aujourd’hui très connu du grand public, mais ses oeuvres n’en sont pas moins superbes, comme vous pouvez l’entendre ici avec le premier mouvement de son concerto pour Hautbois en ré mineur.

Tomaso Albinoni – Concerto pour Hautbois n° 2 – Adagio

Voici le maître de l’Adagio! Le 2ème mouvement du Concerto pour Hautbois en ré mineur du compositeur vénitien Tomaso Albinoni (1671-1751) est une pure merveille du répertoire baroque.

Nous vous proposons ici une interprétation du soliste Frank de Bruine de l’Academy of Ancient Music dirigée par Christopher Hogwood.

Cet adagio ne doit pas être confondu avec l’œuvre du musicologue italien Remo Giazotto, communément  appelée « Adagio d’Albinoni« . En fait, Giazotto l’a composé en 1945 en se basant sur le fragment d’un mouvement de sonate à trois d’Albinoni retrouvé parmi les ruines de la bibliothèque de Dresde, après son bombardement durant la Seconde guerre mondiale. Le fragment n’aurait contenu que la ligne de basse et six mesures de la mélodie…

Voici donc le « vrai » Adagio du compositeur Albinoni!