Morten Lauridsen – O magnum mysterium

L'étoile qui a guidé les rois magesEn ce jour de Noël, nous vous proposons d’écouter l’oeuvre O magnum mysterium, de la main du compositeur américain Morten Lauridsen (né en 1943). Ce n’est pas le premier O magnum mysterium que nous vous proposons sur lamusiqueclassique.com, le dernier en date étant celui de Tomas Luis de Victoria. ce chant contemplatif grégorien est chanté lors des matines de Noël.

En voici une version interprétée par l’ensemble vocal Les Métaboles, choeur de très grande qualité, que j’ai eu le plaisir d’écouter chanter dernièrement. Composé de jeunes professionnels chantant a cappella, il s’intéresse notamment au répertoire des XX° et XXI° siècle.

Joyeux Noël à tous !

 

Pour ceux qui souhaitent suivre, voici les paroles en latin, et la traduction.

O magnum mysterium,
et admirabile sacramentum,
ut animalia viderent Dominum natum,
jacentem in praesepio!
Beata Virgo, cujus viscera
meruerunt portare
Dominum Christum.
Alleluia.

O grand mystère,
et admirable sacrement,
que des animaux voient leur Seigneur nouveau-né,
couché dans une mangeoire!
Heureuse Vierge, dont le sein
a mérité de porter
Le Christ Seigneur.
Alleluia!

Modeste Moussorgski – La destruction de Sennarcherib

MoussorgskiLa destruction de Sennarcherib de Moussorgski est inspirée d’un poème du même nom de Lord Byron (que vous pourrez retrouver ici), contant l’attaque de Jérusalem par le roi des assyriens, Sennarcherib. Mais cette attaque échouera, l’ange de l’Eternel frappant l’armée ennemie pendant la nuit, selon la Bible. C’est cet épisode qui est conté par Lord Byron, et mis en musique par Moussorgski… Et pour les anglophones, une des strophes du poème :

For the Angel of Death spread his wings on the blast,
And breathed in the face of the foe as he passed;
And the eyes of the sleepers waxed deadly and chill,
And their hearts but once heaved, and for ever grew still
!


http://www.youtube.com/watch?v=cLI_7_-X98U