Gabriel Fauré – Suite Dolly – Berceuse

Gabriel FauréVous connaissez déjà Gabriel Fauré, immense compositeur romantique français de la fin du XIX° siècle, et élève de Saint-Saëns. Mais c’est la première fois que nous vous présentons la suite Dolly, qui est un ensemble de 6 courtes pièces pour piano à 4 mains. Dolly était la fille d’Emma Bardac, avec qui Fauré eut une liaison. Emma, qui était déjà mariée, finira par divorcer, mais pour épouser… Claude Debussy, plusieurs années après sa passion pour Fauré.

Nous commençons par le commencement, avec la berceuse qui est la première des 6 pièces, composée pour l’anniversaire de Dolly (de son vrai nom Hélène) qui avait alors un an. Comme souvent avec les berceuses, il y a un thème lancinant magnifique, et une mélodie plus variée dans les aigus.

Idéal à écouter avant d’aller se coucher! Et pour ceux qui aimeraient retrouver d’autres berceuses, cliquez sur Chopin, Brahms et Godard… Bonne nuit…

Frédéric Chopin – Berceuse en Ré bémol majeur

Frederic ChopinAttention, chef-d’oeuvre à écouter le soir, avant d’aller vous coucher! Le génie polonais nous offre ici un de ces morceaux dont la douceur n’a d’égale que l’élégance qui s’en dégage.

Ecoutez comment le morceau se lance avec la ligne de basse continue à 6 temps, jouée par la main gauche. Tout de suite après, la main droite donne le thème du morceau. Et le reste n’est que magie inventive: Chopin varie, contourne, joue avec ce thème comme avec un élastique…

Et oui, face à tant de talent, on comprend que les Français aient parfois eu du mal à admettre que Frédéric Chopin revendique son identité polonaise, malgré sa vie largement parisienne ;)

Enfin, comme disait le poète Heinrich Heine: « Il n’est ni Polonais, ni Français, ni Allemand ; il trahit une origine bien plus haute, il descend du pays de Mozart, de Raphaël, de Goethe : sa vraie patrie est le royaume enchanté de la poésie »

Et quand même, pour finir, un mot de respect pour Evgeny Kissin, qui démontre encore quel digne héritier des grands pianistes romantiques il est…