Charles Gounod – Messe Solennelle de Sainte Cécile

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Charles GounodPar Références Classique – Audituri Te Salutant !

Quoique Charles Gounod soit avant tout connu hors de France comme le compositeur de l’opéra Faust, la plupart de ses œuvres relèvent cependant du domaine de la musique religieuse. Au cours d’un séjour prolongé en Italie, Gounod avait étudié assidûment le style de Palestrina, qui lui inspira de nombreuses compositions. Il fut si profondément marqué par la musique sacrée qu’il envisagea sérieusement d’entrer dans les ordres.

C’est à cette époque, en 1850, qu’il commença à travailler sur la Messe de Sainte Cécile qui, cependant, ne devait voir le jour que cinq ans plus tard. Ces années furent justement très importantes pour le développement personnel et artistique de Gounod : grâce à sa rencontre avec la fascinante Pauline Viardot et sa connaissance de la musique d’Hector Berlioz, son style acquit un caractère plus mondain, qui se traduisit par l’intérêt prononcé de Gounod pour l’opéra (Faust,1859).

L’attrait exercé par le profane explique sans doute la suavité des mélodies et l’orchestration colorée de la Messe de Sainte Cécile, une œuvre typiquement romantique. Cette Messe est un jalon important dans l’évolution de Charles Gounod vers la sécularisation. Cependant, ce développement ne s’accomplit pas par le bonds, dans le rejet de toutes les étapes antérieures. Au contraire, rien n’y fut perdu; tout ce qui avait été acquis conserva sa valeur. Seul le point de départ se modifia: ce qui était jadis but et raison n’était plus désormais qu’un simple moyen d’exprimer la puissance de sa foi, qui imprégna toute sa vie.

La version proposée ici a obtenu un « grand prix du disque ».