Ludwig Van Beethoven – Sonate pour piano N°32

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Attention chef d’oeuvre!

Encore Beethoven aujourd’hui, avec une sonate phénoménale. Beethoven compose ce morceau à 52 ans, alors qu’il ne lui reste que 5 ans à vivre. Durant ces 5 ans, il composera encore, notamment sa 9° symphonie, mais il ne créera plus d’oeuvre pour piano (pourtant son instrument de prédilection). C’est pourquoi cette sonate a été surnommée « l’Adieu au piano ».

Ce morceau est un condensé de l’audace Beethovenienne. Le maître de Bonn y mélange les styles de la sonate, de la fugue, et de la variation. Il se permet des audaces rythmiques inouïes pour l’époque. Comme souvent avec les artistes qui ne cherchent pas qu’à plaire, mais aussi à suivre leurs intuitions en imaginant la beauté de demain, l’oeuvre fut d’ailleurs ignorée et méprisée par ses contemporains.Ce morceau est un de ceux qui signent la fin de l’époque classique et l’ouverture à de nouvelles formes, romantiques, voire modernes!

Si vous devez n’écouter que ça, allez à 15:55 et jugez par vous-mêmes. Beethoven préfigure, avec 100 ans d’avance, les rythmes du Boogie-Woogie! Quand on vous dit « génie »…