Ludwig Van Beethoven – Sonate n°8 « pathétique » – 3° mouvement

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Beethoven jeune hommeDécidément, il est difficile de passer une semaine sans revenir au moins une fois vers Beethoven. Cette fois, c’est le final de la sonate pathétique que nous vous proposons.

Cette oeuvre correspond au début de sa maturité (Ludwig a alors 28 ans). Tout en restant dans des formes plutôt classiques (il ne serait pas incroyable que cette sonate eut été signé Mozart), Beethoven se permet quelques audaces et le style romantique pointe le bout de son nez, notamment à cause de célébrissime thème du début, repris plusieurs fois dans le morceau et qu’il est tentant de jouer très rubato