WA Mozart – Les Noces de Figaro – Ah Tutti Contenti (Acte 4, finale)

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Les noces de figaroAttention: chef d’oeuvre!

Cela faisait longtemps que nous n’étions pas allés voir du côté des Noces de Figaro, opéra majeur de Mozart où son génie brille de mille feux. Un petit point sur le contexte afin de nous aider à comprendre ce morceau: le livret de cet opéra est proche du vaudeville, dans la mesure où les personnages (un couple de valets et un couple de maîtres) passent leur temps à se duper les uns les autres afin de batifoler ou de vérifier l’amour des uns et des autres. Le comte Almaviva notamment, s’est pris de passion pour la promise du valet Figaro, délaissant bien sûr la comtesse.
Par une entourloupe rondement menée, le comte se trouve démasqué et son infidélité est constatée par sa femme. Un bref moment de tension naît de cette situation terriblement embarrassante. La tension est rendue par la course des violons en montée-descente, ponctuée par les murmures saccadés des personnages à l’arrivée de la comtesse.

Le comte décide alors d’implorer le pardon de sa femme, pardon qui lui est accordé dans un moment d’incroyable longanimité et de bonté magnifique. Mozart nous livre ici une de ses mélodies les plus touchantes, en rendant presque audible ce qu’est l’absolution.

Tous sauf la comtesse

Oh cielo! Che veggio! (Oh Ciel! Que vois-je!)

Delirio! Vaneggio! (Je délire! Je rêve!)

Che creder non so. (Je ne sais que croire.)


Le Comte (d’un ton suppliant)

Contessa, perdono. (Comtesse, pardon.)


La Comtesse

Più docile io sono (Je suis plus douce)

E dico di sì. (Et je te l’accorde.)


Tous

Ah! Tutti contenti saremo così. (Ah nous serons tous contents)