Richard Wagner – L’Or du Rhin – Scène 1

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Richard WagnerAttention, monument de la musique classique! L’or du Rhin est le premier des quatre opéras qui composent la « tétralogie » de Wagner, réunis sous le nom de « Der Ring des Nibelungen » (l’anneau du Nibelung), grande fresque inspirée de la mythologie germanique et nordique. Le premier opéra, L’or du Rhin, est en réalité plus un prologue aux trois opéras suivants, qui sont La Walkrie, Siegfried, et le Crépuscule des Dieux.

Voici donc la première scène de L’Or du Rhin… Montez le son pour apprécier la beauté de l’ouverture, qui commence très doucement, comme si la nature s’éveillait, pour ensuite laisser libre cours aux rutilants flots du Rhin! On entend juste après les trois filles du Rhin se divertir dans l’eau, avant qu’elles ne soient dérangées par un nain peu attirant qui tente de les séduire ; l’arrivée de ce nain correspond à celle d’une musique peu agréable, à son image… Le nain tente donc de faire céder ces belles, qui ne font que se moquer de lui, ce qui a tendance à l’énerver… Soudain, on voit scintiller l’or au fond du Rhin (13:57)… Cela interloque le nain, qui se demande ce que c’est. Les trois soeurs lui expliquent donc qu’il s’agit de l’or du Rhin, et que celui qui parviendra à forger un anneau avec détiendra un immense pouvoir…. à condition de renoncer à tout amour! Elles pensent ne pas risquer grand chose en lui dévoilant ce secret, puisque le nain est manifestement un « love addict », lui qui les pourchasse depuis un moment… Sauf qu’il ne s’agit pas tant d’amour que de désir sexuel… Le nain, tenant sa vengeance, renonce à l’amour (21:10), dérobe l’or, et s’enfuit, laissant les trois soeurs à leur désarroi…

Je vous laisse en la compagnie du Berliner Philarmoniker, dirigé par Georg Solti!