Fanny Mendelssohn – Suleika – « Ach, um deine feuchten Schwingen »

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Voilà longtemps qu’on vous fait écouter Felix Mendelssohn et ses Romances sans Paroles… Que diriez-vous à présent d’aller faire la connaissance de sa soeur aînée, Fanny?

Fanny Mendelssohn est née en 1805, soit 4 ans avant son jeune frère Felix. Enfant, elle démontrait déjà un grand talent pour la musique. Son professeur, Carl Friedrich Zelter la préférait même à son frère, écrivant : « Cette enfant a vraiment quelque chose de spécial, elle tient de Jean-Sébastien Bach ». Hélas, le machisme intrinsèque de la société, ainsi que l’idéologie très conservatrice de son père, firent que Fanny Mendelssohn ne put jamais accéder à la gloire, restant en permanence dans l’ombre. Mais son grand talent lui permit d’apporter un point de vue critique sur les compositions de son frère, avec qui elle resta très complice tout au long de sa vie.

L’oeuvre de Fanny Mendelssohn est très impressionnante : plus de 460 morceaux, surtout pour le piano, et de nombreuses chansons. Voici l’une d’entre elles, issues de Suleika, publié au nom de Felix Mendelssohn et inspiré d’un poème de Goethe, le Divan occidental-oriental. Très mélodique, axé sur le romantisme, cette chanson vous parlera sûrement beaucoup !