Reynaldo Hahn – L’Enamourée

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Reynaldo Hahn est un musicien français, à la fois chef d’orchestre, critique musical et compositeur qui vécut à cheval entre les XIXe et le XXe siècle (1874-1947). Né au Venezuela, il fit ses classes au Conservatoire de Paris avant de devenir professeur de chant à l’Ecole Normale de Musique.

Très apprécié des milieux huppés parisiens, il fréquentait les milieux littéraires, ce qui cultiva son appétence pour la poésie – il mettra en musique les plus grands poètes du XIXe siècle et se constitua un impressionnant répertoire de chansons. Charismatique, il aimait briller dans les salons en jouant et en chantant – c’est d’ailleurs là qu’il rencontra Marcel Proust, dont il devint l’amant.

Raffiné, dandy sur les bords, sa personnalité se retranscrivait dans ses chansons, à tel point qu’on l’associe souvent au musicien le plus représentatif de la Belle Epoque en France. Proust écrit à son sujet : « cet « instrument de musique de génie » qui s’appelle Reynaldo Hahn étreint tous les cœurs, mouille tous les yeux, dans le frisson d’admiration qu’il propage au loin et qui nous fait trembler, nous courbe tous l’un après l’autre, dans une silencieuse et solennelle ondulation des blés sous le vent ».

« L’Enamourée » fait partie du premier recueil de 20 mélodies, le texte est écrit par Théodore de Banville, poète Parnassien du XIXe siècle.