Alexandre Borodine – Petite Suite – Nocturne

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Vous vous souvenez sûrement de Borodine, cet éminent membre du Groupe des Cinq qui, non content d’être un compositeur brillant, cumulait aussi les charges de médecin et de chimiste (il a même été l’auteur de plusieurs traités de chimie)… Qui sait, c’est peut être la science de l’ordre de la nature qui a conditionné son intuition d’habile musicien, capable de faire jaillir d’un agencement nécessaire et suffisant de notes une admirable alchimie…

Si Borodine est surtout connu pour son opéra Prince Igor et ses oeuvres orchestrales, ses écrits pour piano sont également très appréciés. Sa « Petite Suite » se compose de sept morceaux que Borodine a annotés comme étant des épisodes de la vie amoureuse d’une jeune fille. Dans ce « Nocturne » – la dernière pièce – il dépeint musicalement le sentiment de plénitude que la jeune fille éprouve après avoir découvert le bonheur de l’amour.

Cette pièce fut dédiée à la comtesse Louise de Mercy-Argenteau, qui fut une grande amie de Borodine et une grande mécène qui a contribué à faire connaître la musique russe en Europe Occidentale.