Franz Liszt – Totentanz (Danse macabre)

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Fermez les rideaux, éteignez la lumière, montez le son… C’est bon, vous êtes dans l’ambiance pour cette danse des morts!

Toute l’oeuvre est construite autour du thème médiéval du Dies Irae, que nous avions évoqué lors de la présentation de la rhapsodie sur un thème de Paganini, de Rachmaninov, et que vous pouvez déchiffrer ci-dessous. Ce thème est tantôt brutal (dès l’ouverture), tantôt insaisissable (3:33), sait se faire apaisant (4:00), ou encore fascinant (6:11) jusqu’à devenir extatique (6:45) ou glorieux (9:25)… comme autant d’images que l’on peut se faire de la mort… Je vous laisse méditer…

C’est à la pianiste argentine Martha Argerich, ainsi qu’à l’orchestre de Paris dirigé par Daniel Barenboim, que nous devons ces quelques frissons, qui nous viennent tout droit de l’année 1986, depuis la salle Pleyel…

Dies Irae thème médiéval