moonlight

Ludwig van Beethoven – Sonate N°14 pour piano « Au clair de Lune » – Allegretto

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Il fait déjà nuit noire, alors pourquoi ne pas se mettre dans l’ambiance avec Beethoven? Nous vous avions déjà présenté le célébrissime premier mouvement de la sonate dite « Au Clair de Lune », qui marque les esprits par son caractère sombre, régulier, avec un rythme à trois temps semblable à une marche funèbre… Alors qu’on m’explique pourquoi ce deuxième mouvement rompt tout à fait avec son grand frère ! Un rythme plus syncopé, un jeu beaucoup plus dynamique sur les octaves, entre graves et aigus, ce mouvement repose sur un credo humoristique… Si bien que l’on pourrait s’interroger longuement sur le lien que ce mouvement entretient avec la nuit et le clair de lune ! A vous d’imaginer ce lien… Bientôt, nous vous présenterons le 3e mouvement, et vous vous rendrez alors compte que ce charmant second mouvement fait office de joyeux interlude entre deux mouvements poignants, tel une « fleur entre deux gouffres » comme dirait Liszt.