rameau

Jean-Philippe Rameau – Pièces de Clavecin – Tambourin

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Pendant que Bach, Scarlatti ou Haendel construisaient leur renommée et leurs fortunes respectives en Allemagne, en Espagne ou en Angleterre, Jean-Philippe Rameau tirait son épingle du jeu dans le Royaume de France où il bâtit sa notoriété non seulement comme compositeur, mais aussi comme un savant théoricien, qui publia en 1722 un Traité de l’Harmonie réduite à ses Principes naturels qui fait encore référence de nos jours. Selon les gens qui l’ont côtoyé, Rameau était même, semble-t-il, plus attaché à vouloir construire une théorie qu’à vouloir composer. Un de ses amis, Michel de Chabanon, également théoricien de la musique, lui consacra l’Eloge de Monsieur Rameau dans lequel on peut lire que Rameau « regrettait le temps qu’il [donnait] à la composition, puisqu’il était perdu pour la recherche des principes de son Art ». Et pourtant, quand bien même la composition ne serait qu’un vulgaire et ingrat passe-temps pour lui, force est de constater que Rameau ne bâcle pas ses écrits. Il suffit d’écouter ce « Tambourin » pour s’en convaincre : une tonalité mineure qui n’oblitère pas une joyeuseté sous-jacente, un tempo entraînant, des mordants (les petits « battements » de doigts entre la note principale et la note au-dessus) disséminés un peu partout comme pour imiter un vrai tambourin; bref, la recette pour un morceau agréable et surtout très réussi.

Notez que ce morceau montre un exemple de ce qu’est la basse continue, une singularité de l’époque baroque : écoutez donc ces accords de basse martelés tout du long, qui en plus de donner un certain caractère à la pièce participent à l’harmonisation de tout l’ensemble… Il est vrai que l’effet est meilleur sur un clavecin, c’est la version de la 1ère vidéo. Mais depuis que le piano a pris le dessus sur le clavecin, il faut se faire à l’idée que vous entendrez beaucoup plus « Tambourin » au piano qu’au clavecin, d’où l’intérêt de regarder la 2e vidéo ! Et avec Cziffra au clavier en plus, cela ne se refuse pas…