Claude Debussy – Suite Bergamasque – Clair de Lune

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Après l’avoir cité au moins deux fois, il était temps que nous vous le présentions, si tant est que vous ne le connaissiez pas déjà. Voici donc le superbe Clair de Lune de Debussy, tiré de sa Suite Bergamasque, commencée en 1890 et achevée 15 ans plus tard.

La Bergamasque est à l’origine une danse traditionnelle d’Italie, choisie entre autre par Shakespeare pour clôturer Le Songe d’une nuit d’ été. Elle a inspiré plus d’ un artiste, poètes et musiciens confondus. Mais il est probable que Debussy ait d’abord pensé au poème de Verlaine, « Clair de Lune », tiré des Fêtes galantes pour composer son oeuvre. Remarquez d’ailleurs, au deuxième vers de ce poème, l’apparition du terme « Bergamasque » ! J’ai d’ailleurs pensé que le poème de Verlaine saurait, bien mieux que moi, vous faire déguster les notes de ce Clair de Lune comme il se doit.

« Votre âme est un paysage choisi
Que vont charmant masques et bergamasques
Jouant du luth et dansant et quasi
Tristes sous leurs déguisements fantasques.

Tout en chantant sur le mode mineur
L’amour vainqueur et la vie opportune
Ils n’ont pas l’air de croire à leur bonheur
Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Au calme clair de lune triste et beau,
Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres
Et sangloter d’extase les jets d’eau,
Les grands jets d’eau sveltes parmi les marbres. »

Paul Verlaine, « Clair de Lune », Fêtes galantes.