Johann Sebastian Bach – Passacaille et fugue en ut mineur (BWV 582)

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Jean Sébastien BachPar Camille Steiblen – Audituri Te Salutant!

Un petit chef d’œuvre de Bach car il me semble que son génie nous manque un peu ces temps-ci, de même que l’orgue!

A l’origine, la passacaille est une danse espagnole populaire. Elle devint ensuite une danse de cour. Le tempo de base possède l’avantage d’être une forme assez libre et donc de laisser aux compositeurs de vastes possibilités, et surtout aux musiciens un champ d’improvisation! Cette Passacaille et fugue en ut mineur date de 1716-1717, c’est-à-dire la période pendant laquelle Bach séjournait à Weimar.

Elle a une dimension religieuse évidente, même si ce n’est pas une pièce d’Eglise: le chiffre « 3 » qui est pour Bach toujours lié à la Trinité, se trouve à la fois dans la mesure à trois temps, dans les trois bémols à la clé et dans les variations par série de trois!

Cette pièce fut composée pour être jouée par un orgue mais se prête très bien à l’orchestration! L’interprétation de l’organiste canadien Luc Beauséjour est très belle, et la vidéo permet d’admirer sa technique!

  • tafilan

    Parmi les 3 ou 4 versions entendues ce jour de la passacaille, je pense que celle-ci est celle qui me correspond le mieux. Un tempo un tout petit plus lent que les autres ( je n’ai pas aimé celle de T. Koopman). C’est une respiration ample qui nous permet de sentir la complexité de l’œuvre. Mais c’est peut-être aussi l’instrument qui donne cet effet là!

  • gus

    Mon interprétation préférée reste celle de Richter même si celle-ci est sympa. Mais je ne suis pas expert … si quelqu’un peut donner son avis sur la question.

    https://www.youtube.com/watch?v=_W4PJUOeVYw L’image n’est pas adaptée à l’audio ici. C’est celui de Freiberg.