WA Mozart – Symphonie N° 40 – Mouvement I Molto Allegro

Wolfgang Amadeus MozartComment concevoir qu’après tant d’articles, lamusiqueclassique.com n’ait toujours pas présenté la 40° symphonie du grand homme de Salzbourg? J’imagine que c’est parce que celui-ci ne nous laisse pas d’autre choix que de prendre un temps fou si nous souhaitons présenter tous ces coups de génie!

Wolfgang écrit cette symphonie en quelques semaines, à 32 ans. Il vit une période difficile, ravagée notamment par la mort de sa fille. Il ne faut donc pas s’étonner si on trouve de l’angoisse et de la tristesse dans ces rythmes et ces mélodies.

Cette symphonie est certainement aujourd’hui l’un des morceaux les plus connus de toute la musique classique et peut-être l’un des plus joués. Je ne saurai analyser la structure du morceau du jour mais j’attire votre attention sur sa complexité. Ecoutez les différentes phrases, l’usage des instruments…

C’est là qu’on se dit que la musique classique est un chemin. Qui niera qu’il y a un peu de Vivaldi dans ce morceau? Et qui ne verra pas que, peut-être, Ludwig n’aurait pas été Beethoven s’il n’y avait eu Mozart pour lui préparer la route?…

Cette entrée a été publiée dans Symphonie, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.
  • Antoine

    Je crois qu’en fait la musique de Mozart n’est pas complexe, elle est simple. Et c’est cette simplicité qui la rend sublime. Il n’y a pas d’accords complexes, c’est une forme sonate, forme assez usitée (1er thème, 2nd thème, développement, 1er thème, 2nd thème et coda). Il place les bons instruments au bon moment, mais je ne pense pas que la musique de Mozart soit complexe. Ce qui rend cette musique exceptionnelle c’est ce rythme repris en ostinato (deux croches noire), c’est comme une obsession et il donne ce caractère fiévreux et violent. A part dans le 2nd thème, ce rythme est tout le temps présent, si les violons ne le joue, ce sont les violoncelles, si ce ne sont pas les flûtes, ce sont les bassons… Il y aurait des pages et des pages à écrire sur ce mouvement de la 40ème, mais je vais m’arrêter là…

blog comments powered by Disqus